Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Enquête de l’UNICEF : La génération Z optimiste quant à l’avenir de l’éducation


Rédigé par Siham MDIJI le Lundi 22 Novembre 2021

Selon une enquête menée par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), les enfants et les jeunes d’aujourd’hui demeurent inquiets sur leur avenir tout en faisant confiance à l’éducation. Détails.



L’UNICEF a présenté, vendredi, les conclusions d’un sondage conduit auprès des jeunes de 21 pays, dont le Maroc, portant sur divers sujets allant de leur perception de l’avenir à la qualité de l’éducation, etc. L’enquête, réalisée en partenariat avec l’institut Gallup, montre que « les jeunes au niveau global sont plus susceptibles de juger l’enfance d’aujourd’hui meilleure que celle d’hier », a indiqué l’UNICEF, ajoutant que « la moitié d’entre eux estime que, de nos jours, les enfants sont en meilleure santé, mieux éduqués et plus protégés physiquement que la génération de leurs parents ».

Une perception perplexe de l’avenir

Au Maroc, plus de 21.000 personnes réparties en deux tranches d’âge, à savoir 15 à 24 ans et 40 ans et plus, ont été interrogées pour répondre à certaines questions, notamment sur leur perception de l’impact du changement climatique en passant par la confiance envers les médias et les institutions religieuses, scientifiques et politiques.

Seuls 45% des interrogés pensent que le monde sera meilleur pour les générations à venir, contre 50% au niveau mondial, tandis que 61% des sondés, dont l’âge varie entre 40 ans et plus, pensent que les enfants seront économiquement mieux lotis que leurs parents, a révélé l’enquête. Les jeunes marocains présentent aussi une exception, concernant la perception de l’avenir, a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, 52 % des jeunes reconnaissent l’incidence élevée des problèmes de santé mentale contre 40% des adultes, a-t-elle fait remarquer, soulignant que la jeunesse a plus confiance en les institutions religieuses (64%), suivies des scientifiques 54%, et beaucoup moins aux autres acteurs. Toutefois, les 15-24 ans croient moins en les scientifiques que les plus de 40 ans (62%).

Qualité de l’éducation, mariages des enfants, changement climatique…

Concernant la qualité de l’éducation, 53% des 15 à 24 ans estiment que la qualité de l’éducation s’est améliorée au cours de la dernière génération, contre 73% qui le pensent au niveau mondial, a fait savoir la même source, soulignant que le Maroc dispose de la proportion la plus faible de personnes à rapporter que la technologie est bonne pour l’éducation, soit 42% comparativement à 72% au niveau global.

Ladite enquête a fait sortir que 58% des jeunes sont convaincus que l’âge minimum acceptable pour le mariage devrait être au-dessus de l’âge légal actuel, à savoir 18 ans, contre 52% pour les 40 et plus.

Par ailleurs, au sujet de l’actualité brûlante du changement climatique, le Maroc est aussi l’un des pays où une majorité des jeunes de 15 à 24 ans est consciente des répercussions du changement climatique, a-t-elle révélé, notant que 76% d’eux appellent le gouvernement à prendre des mesures draconiennes à ce sujet.
 
Siham MDIJI

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc