Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

El Ouafi dévoile les villes où les MRE peuvent passer l’solement de 10 jours


Rédigé par S.A le Mardi 15 Juin 2021

La ministre déléguée aux Affaires étrangères, chargée des Marocains résidant à l'étranger, Nezha El Ouafi a dévoilé, mardi, à la chambre des conseillers, les villes concernées par l’isolement sanitaire, annoncé par le ministère des affaires étrangères.



Après le communiqué de la diplomatie marocaine, annonçant que tous les voyageurs en provenance des pays figurant sur la liste «B» (synonyme de pays où la situation épidémiologique est instable) devraient présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures de la date d'entrée au territoire national, puis se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours, la ministre déléguée chargée des MRE, a dévoilé, ce mardi, les 16 villes où les personnes peuvent s’isoler.

Il s’agit de Casablanca, Rabat, Tanger, Assila, Tétouan, Essaouira, Inezgane, Ait Melloul Dakhla, Ouarzazate, Nador, Oujda, Agadir, Laâyoune, Al Hoceima, Marrakech et Fès.

Elle a dans ce sens, précisé que le dispositif d'isolement comprend également le transport de l'aéroport jusqu'à l'hôtel, soulignant que l'établissement en question ne peut être choisi au hasard, mais uniquement dans le cadre d’une liste arrêtée au préalable par les autorités.

La ministre déléguée a également noté que la liste des hôtels sera publiée communiquée incessamment aux compagnies aériennes.

Rappelons qu'après avoir annoncé que seules les personnes en provenance des pays classés dans la liste «A», peuvent avoir accès au territoire marocain sans autorisation exceptionnelle de voyage, la diplomatie marocaine a indiqué, dimanche, que tous les marocains peuvent renter sans avoir ce document. 

Le Maroc avait annoncé la reprise des vols de et vers le Royaume du Maroc à compter du mardi 15 juin 2021, et ce, en vue de faciliter le retour des Marocains résidant à l'étranger à la Patrie. Vu que l'espace aérien du Royaume est toujours fermé, ces vols s'effectueront dans le cadre d'autorisations exceptionnelles, précise la même source. Une opération qui se déroulera selon une approche qui allie ouverture progressive, qui dépendra de l'évolution de la situation épidémiologique nationale et internationale, afin de préserver les acquis réalisés par le Maroc.