L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal




Actu Maroc

Efficacité énergétique : Accélérer la dynamique des financements verts


Rédigé par W. S. le Jeudi 21 Avril 2022

« L’efficacité énergétique est une action transverse qui concerne l’ensemble des secteurs économiques. En 2009, la lettre Royale a été très claire en donnant la priorité aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique dans le cadre de notre politique énergétique », souligne Saïd Mouline DG de l’AMEE. Dans cet entretien, explique-t-il, cette priorisation est survenue dans un contexte énergétique défavorable caractérisé par un prix élevé des énergies fossiles et un faible recours à la valorisation des ressources énergétiques nationales.



Pour cela, dit-il, l’AMEE a regroupé tous les acteurs publics, privés, société civile ainsi que les partenaires internationaux et financiers pour définir ensemble, différentes mesures réglementaires, normatives, d’accompagnement technique et financier et enfin de sensibilisation et de formation dans les cinq secteurs : transport, industrie, bâtiment, agriculture et villes.

Ainsi 130 mesures ont été proposées, certaines sont déjà engagées, d’autres sont en attente des moyens d’accompagnement financier nécessaires à leur mise en place. Le contexte actuel est de nouveau difficile avec de fortes tensions sur les prix des énergies fossiles que notre pays importe et qui impacte lourdement notre balance des paiements. Le renforcement de l’efficacité énergétique n’en est que plus nécessaire.

Selon notre interlocuteur, le bilan des récentes actions, c’est outre les économies d’énergie qui font que notre intensité énergétique continue sa baisse, c’est aussi les plus de 700 MW de panneaux solaires décentralisés qui aujourd’hui fournissent l’énergie pour le pompage de l’eau des agriculteurs et l’électricité des industriels, des bâtiments publics et des citoyens. Les réglementations doivent évoluer pour faciliter encore plus le décentralisé.

Lignes de crédits incitatives

Pour Mouline, un volet important est à signaler : le partenariat public privé et avec la CGEM. « Nous travaillons ensemble pour accompagner les différentes fédérations à investir dans cette décarbonation qui non seulement réduit les impacts sur l’environnement mais aussi rend les entreprises plus compétitives en baissant leur facture énergétique. Un autre volet important est la mise en place de lignes de crédits incitatives pour mettre à disposition des investisseurs », fait-il remarquer.

Pour ce faire, l’AMEE a signé plusieurs conventions avec le secteur bancaire et envisage d’accélérer la dynamique des financements verts dans le domaine de l’efficacité énergétique. Aujourd’hui, il y a plusieurs lignes dédiées à l’économie verte notamment l’efficacité énergétique.

Un guide détaillant les mécanismes de financement au Maroc a été élaboré en partenariat avec le cluster solaire. Il est téléchargeable sur le site web de l’AMEE : www.amee.ma Enfin, un autre pan concerne l’exemplarité de l’Etat en matière d’efficacité énergétique. Si l’état encourage l’efficacité énergétique, il doit aussi donner l’exemple.

Dans cette optique, l’AMEE a signé des conventions de partenariat avec plusieurs ministères et établissements publics portant sur l’accompagnement technique pour l’intégration des mesures d’efficacité énergétique et la réalisation des économies d’énergie au niveau de leurs bâtiments et de leur flotte mobile.

W. S.








🔴 Top News