Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

E-commerce au Maroc : Une tendance qui s’installe en douce


Rédigé par Chaimae BARKI le Mercredi 28 Avril 2021

La tendance du e-commerce a pris de l’ampleur durant cette crise sanitaire, une thématique qui a fait l’objet d’un webinaire, organisé le 27 avril.



E-commerce au Maroc : Une tendance qui s’installe en douce
L’apparition du Covid-19 a causé plusieurs dégâts sur le plan humain, cependant, dans certains secteurs commerciaux, il a favorisé le développement de la vente en ligne. Cette dernière a connu un développement exponentiel grâce à l’usage massif de l’internet durant cette période, a souligné, mardi dernier, Said El Amrani, président de la Commission commerce de la Fédération des métiers de la distribution des produits de grande consommation (TIJARA 2020).

Lors de son intervention au webinaire intitulé "E-commerce au Maroc: Actualités et perspectives" organisé par Tijara 2020 en partenariat avec Portnet, El Amrani a dévoilé le poids évident de ce « big marché » dans la mesure où les consommateurs sont pratiquement tous équipés d'outils à même de leur permettre d’être présents sur les différentes plateformes digitales.

Dans le même sillage, il a indiqué que les clients potentiels sont de plus en plus importants, mais l'offre demeure "balbutiante".  Une situation contrastée entre l’offre et la demande, d'où la nécessité pour les entreprises opérant dans ce secteur de se lancer en urgence dans le développement de solutions digitales innovantes pour l'avenir.

Covid: accélérateur de l’E-commerce

De son côté, la directrice générale de GOA Commerce, Salma Ammor, a estimé que cette crise a été l'occasion pour un bon nombre de marques marocaines pour s’adapter aux besoins du marché, notamment à travers une offre "cash on delivery". Celle-ci représente un délai de paiement qui est encaissé quand les produits sont livrés aux consommateurs, facilitant ainsi aux clients l’accès aux produits en ligne.

À cet effet, Ammor, n’a pas manqué de préciser que le e-commerce au Maroc aura une trajectoire différente de celle présente dans les pays développés avec notamment l’émergence du "social commerce" et du "quick commerce", signalant que les leaders au Maroc, en l’occurrence Jumia et Glovo vont bon train sur ce créneau qui rime avec rentabilité et efficacité.

Pour sa part, Rachid Sarrakh, directeur du commerce et de la distribution au ministère de l'Industrie du commerce et de l'économie verte et numérique, a noté que le chiffre d’affaires du e-commerce dans le royaume est monté en flèche après la pandémie.

Par ailleurs, il a noté que d’innombrable actions ont été mises en place à savoir, le renforcement des compétences par rapport à la formation en la matière ainsi qu’un ensemble de cursus de formation dédié au domaine du digital et du e-commerce.

Interrogé sur les habitudes prises par les consommateurs marocains en matière d’achat en ligne et de l’évolution des sites marchands, le directeur général de Jumia Maroc, Larbi Alaoui Belrhiti, a souligné que ceux-ci ont connu une croissance considérable, et ce depuis que les marocains se sont assignés à domicile. Bien que le rythme d'accélération soit jugé assez lent par rapport à celui des pays occidentaux, les chiffres relatent un taux de pénétration mobile de 120% et celui des Smartphones dépassant les 75%, a-t-il conclu.