Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Durcissement des mesures sanitaires à Tanger, Assilah et Fès


Rédigé par La rédaction le Mardi 4 Août 2020

Suite à la flambée des contaminations et le grand nombre de décès enregistrés ces derniers jours, le gouvernement a décidé de durcir les mesures préventives au niveau des préfectures de Tanger-Assilah et de Fès, et ce, à partir de ce mercredi 5 août à 20 heures.



Dans un communiqué relayé par l’Agence MAP, l’Exécutif a indiqué que les déplacements de et vers ces deux préfectures pour les personnes qui ne sont pas munies d’une autorisation exceptionnelle de déplacement délivrée par les autorités, seront interdits.

Par ailleurs, la fermeture des commerces de proximité, des grandes surfaces et des cafés se fera à 22H, tandis que la fermeture des restaurants à 23H.

Les pouvoirs publics ont également décidé de fermer des plages, des parcs publics, des salles de jeux, des salles de sport et des terrains de proximité. Et de préciser que la capacité du transport public sera réduite à 50%. Les rassemblements seront également interdits.

Du côté des mesures décidées au niveau des quartiers résidentiels où s’est propagée la pandémie dans les villes de Tanger et Fès. Les autorités procéderont à la fermeture des accès menant à ces quartiers par des barrages de sécurité. Les déplacements de et vers les quartiers concernés par la fermeture seront conditionnés à des autorisations spéciales de déplacement délivrées par les autorités locales. La fermeture des commerces de proximité, des grandes surfaces, des cafés et des restaurants se fera à 20h, tandis que les souks de proximité à 16h. Des hammams et des salons de beauté devront baisser les rideaux, précise-t-on de même source.  
 
Dans son communiqué qui suscite d’ores et déjà la polémique sur les réseaux sociaux, le gouvernement, insiste qu’il sera procédé à l’activation des procédures de surveillance rigoureuse à l’encontre de tout individu ayant enfreint les règlements en vigueur, notamment le port obligatoire du masque de protection et le respect de la distanciation physique dans les lieux publics.