Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Don de sang : la pénurie menace


Rédigé par O.A le Lundi 30 Mars 2020

La journée maghrébine du don de sang célébrée chaque année le 30 mars coïncide cette année avec une pénurie de cette manière vitale dans notre pays.



La crise sanitaire engendrée par la pandémie de coronavirus met à mal le bon déroulement des centres de transfusion sanguine. C’est le cas dans plusieurs pays du monde et le Maroc n’échappe pas au phénomène. Pourtant la vie de centaines de malades dépend de la disponibilité des poches de sang. "Le centre a besoin de 800 donneurs par jour, pour combler le déficit enregistré au niveau du sang, et certaines conditions pathologiques nécessitent un traitement avec des plaquettes sanguines dont l'absence mettrait en danger la vie des patients", a affirmé le directeur du Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH) à Rabat, Mohamed Benajiba qui exhorte les personnes disposant d’une autorisation exceptionnelle de déplacement, à consacrer un peu de leur temps pour rejoindre le centre le plus proche de transfusion sanguine.

Le spécialiste souligne la nécessité de se conformer à toutes les mesures prises par les autorités, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, pour limiter la propagation du Covid-19. Il appelle néanmoins les donateurs à ne pas « s'abstenir de donner du sang » tout en assurant que les CTS disposent de tous les moyens de garantir la sécurité des donateurs. Ces établissements « sont soumis à des opérations de désinfection avant et après le processus du don et fournissent des bavettes aux donateurs et veillent au respect de la distance de sécurité -au moins un mètre-, et ce pour éviter tout éventuelle infection lors du processus de collecte, qu'il s'agisse d'un virus ou de toute autre maladie » explique de directeur du CNTSH.

L’exemple a par ailleurs été donné vendredi dernier par le personnel de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ainsi que d'autres citoyens dans certaines régions du Royaume, permettant ainsi d'augmenter les stocks en sang du CNTSH, pour atteindre 5207 unités de globules rouges et 882 unités pour les plaquettes sanguines, en plus des dons de 2473 citoyens.

Le risque de pénurie coïncide cette année avec la journée maghrébine du don du sang célébrée le 30 mars de chaque année. En cette période de crise, faire preuve de générosité et de patriotisme passe aussi par le don de sang. Pensez-y.

Avec MAP