Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Dialogue inter-libyen de Bouznika : Le 2ème round aboutit à des accords globaux sur les postes de souveraineté


Rédigé par Hajar LEBABI avec MAP le Jeudi 8 Octobre 2020

Dans le même esprit qui a caractérisé le 1e round du dialogue inter-libyen de Bouznika, le 2e round aboutit à un second accord global concernant l’octroi des postes de souveraineté



Dialogue inter-libyen de Bouznika : Le 2ème round aboutit à des accords globaux sur les postes de souveraineté
Les délégations du Haut Conseil d’État et de la Chambre des Représentants libyens participant au deuxième round du dialogue inter-libyen à Bouznika ont souligné, mardi, que ce round a été sanctionné par des accords globaux sur les critères et les mécanismes d’octroi des postes de souveraineté, prévus par l’article 15 de l’Accord politique libyen conclu en décembre 2015 à Skhirat.

Les deux délégations ont précisé, dans une déclaration finale venue couronner les travaux de ce round, tenu du 02 au 06 octobre à Bouznika, que «les aboutissements du dialogue entre les deux délégations constituent un apport sur lequel il est possible de capitaliser, pour instaurer la stabilité dans le pays et mettre fin à la division institutionnelle».

« Les efforts du Royaume ont permis de surmonter les obstacles »  
Dans la déclaration finale dont lecture a été donnée lors d’une conférence de presse par Driss Omran de la Chambre des représentants libyenne, en présence du ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, les deux parties ont fait part «de leur détermination à poursuivre leurs rencontres consultatives, dans le Royaume du Maroc, afin de coordonner l’action des institutions politiques, exécutives et de contrôle, garantissant ainsi la fin de la période transitoire».

Conscients de l’importance des institutions souveraines dans la gestion du pays et la préservation des valeurs du peuple libyen, les délégations ont souligné que «les séances de dialogue se sont distinguées par un esprit de responsabilité nationale qui a accordé la priorité à l’intérêt général et ce, dans l’objectif de dépasser la division politique actuelle».

Les deux délégations mettent à la disposition du Haut Conseil d’État et de la Chambre des Représentants libyens les procès-verbaux des accords auxquels elles sont parvenues lors des 1er et 2ème round, en vue de procéder aux mesures de renouvellement des structures des institutions souveraines.

A cette occasion, ajoute la même source, les deux parties réitèrent leurs remerciements aux efforts du Royaume du Maroc «qui ont permis de surmonter les obstacles, afin d’aboutir à de véritables accords libyens, en harmonie avec les dispositions de l’Accord politique libyen».

Elles ont également salué «l’interaction positive» de l’émissaire par intérim de l’Organisation des Nations Unies en Libye, Stéphanie Williams, qui a œuvré à instaurer une complémentarité entre les divers efforts du dialogue, dans la perspective d’établir un processus politique global.

A rappeler que le Maroc qui avait été écarté en janvier du 1er Acte de la conférence de Berlin, a fait part en début de semaine de son intention de limiter sa représentation au strict minimum lors du deuxième acte cette conférence consacrée également à la résolution du conflit Libyen. 

Hajar LEBABI avec MAP 

Repères

Un premier round réussi
Les deux délégations avaient repris, vendredi soir, le deuxième round, qui intervient près d’un mois après un premier round ayant réuni les deux parties (06-10 septembre dernier) à Bouznika et qui a abouti à un accord global sur les critères et les mécanismes transparents et objectifs pour occuper les postes de souveraineté. Les deux parties avaient convenu, dans le communiqué final conjoint sanctionnant les travaux du premier round, de poursuivre ce dialogue et de reprendre leurs rencontres afin d’achever les mesures nécessaires qui garantissent l’application et l’activation de cet accord.
Bourita : « les accords du 2e round sont décisifs »
«Les accords auxquels sont parvenues la délégation du Haut conseil d’Etat et celle de la Chambre des représentants lors du 2ème round du dialogue inter-libyen de Bouznika sont décisifs pour le choix des titulaires des postes de souveraineté et ce, conformément à l’article 15 de l’accord de Skhirate», a affirmé, mardi soir, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, se félicitant de l’esprit positif ayant marqué ce round. Un rapport consolidant ces accords sera soumis aux présidents du Haut conseil d’Etat et de la Chambre des représentants pour approbation, a souligné Bourita qui s’exprimait lors d’un point de presse tenu au terme de ce 2e round, relevant que le dialogue inter-libyen de Bouznika dispose de tous les éléments et facteurs favorisant sa réussite.