Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Déplacements hors du Maroc: En l’absence de communication officielle, le « flou touristique » persiste


Rédigé par A.A. le Lundi 28 Juin 2021

Interdiction de sortie de territoire, voyage permis sous conditions, frontières ouvertes aux voyages sans restriction, les touristes marocains désireux de voyager à l’étranger ne savent plus qui croire. Un imbroglio qui semble voulu par les autorités désireuses de juguler le flux de voyageurs marocains.



Le dernier week-end a été marqué par une grande polémique concernant la possibilité pour les Marocains titulaires d’un pass vaccinal de voyager en dehors du Royaume, notamment pour raisons touristiques. En l’absence d’une communication officielle claire et explicite concernant les conditions de déplacement des Marocains à l’étranger, les informations contradictoires se sont multipliées.

Selon des sources officieuses et officielles, cette possibilité était jusqu’à dimanche soir absente et beaucoup de Marocains ont été empêchés d’embarquer pour différentes raisons qui restaient souvent obscures. D’autres sources, également officieuses et officielles, affirmaient de manière catégorique que tout titulaire d’un pass vaccinal, dont la validité dépasse les deux semaines, pouvait voyager dans les pays qui n’imposent pas de restrictions particulières, notamment des pays européens, comme la France, qui ne reconnaissent pas le vaccin Sinopharm et imposent des tests PCR ainsi qu’une quarantaine.

Les bruits qui courent affirment que cette absence de communication serait un choix réfléchi, issu d’une volonté des autorités d’empêcher un grand flux de voyages touristiques hors du pays, durant cette période de vaches maigres pour l’industrie du tourisme local et de manque de devises. Autre justification avancée : les autorités compétentes ont décidé de mettre en place des goulots d’étranglement, en raison du croisement entre les flux de MRE et de MRM, ceci en raison du manque de sièges disponibles que le Maroc voulait dédier, en première intention, principalement aux MRE.

Selon des informations, puisées par « L’Opinion » auprès de la Royal Air Maroc, en sa qualité de principale compagnie qui assure ces liaisons pour les MRE, il n’y aurait cependant aucune restriction pour les Marocains titulaires d’un pass vaccinal dépassant les 14 jours de voyager vers des destinations qui n’exigent aucune restriction, à l’image de l’Espagne qui accepte les personnes vaccinées par du Sinopharm et qui fermerait même les yeux sur les tests PCR.

La même source nous a déclaré que les flux d’achats de billets vers cette destination enregistraient une certaine hausse moyenne, mais soutenue. A noter que parmi les nombreux candidats au voyage à l’étranger, il n’y a pas que des touristes de plaisance, mais également un nombre conséquent de personnes obligées de se déplacer pour affaires, voire pour santé.

Quoi qu’il en soit, il est important de souligner que la prudence et la circonspection restent de mise pour la grande majorité des Marocains dont non seulement les moyens financiers sont limités cette année, mais qui, en plus, craignent d’être bloqués à l’étranger en cas d’aggravation de la pandémie dans les pays d’accueil.
A. A.

Repères

La route portugaise
L’ouverture prochaine de la ligne reliant le port portugais de Portimao au Maroc devrait soulager les MRE établis en Espagne et leur éviter un long trajet vers les ports de Sète et de Marseille. Le choix de Portimao devrait également impacter le tarif de la traversée vu que le trajet ne devrait pas dépasser les 3 à 4 heures, en fonction des conditions climatiques. Cette nouvelle ligne devrait également attirer les touristes marocains désireux de se rendre par voie maritime dans la péninsule ibérique, notamment ceux disposant de domicile en Espagne.
Opération de charme d’Iberia
Suite à l’exclusion des ports espagnols de l’Opération Marhaba, conjuguée à la fermeture des frontières terrestres avec Sebta et Mellilia, Madrid tente de sauver la saison touristique andalouse où les Marocains représentent une clientèle de choix, notamment sur la Costa del Sol. C’est donc grâce aux liaisons aériennes via Iberia, la compagnie nationale espagnole, que l’Espagne compte capter les touristes marocains. Iberia a programmé ainsi des vols quotidiens entre Madrid et Marrakech, cinq dessertes hebdomadaires entre Casablanca et Madrid ou encore trois liaisons par semaine entre Tanger et Madrid.