Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

De nouveaux espaces d’inhumation pour les Musulmans sont ouverts en Italie


Rédigé par Safaa KSAANI le Samedi 18 Avril 2020

Seize cimetières musulmans, en plus d'un carré, ont été ouverts pour l'enterrement des personnes décédées parmi la communauté musulmane depuis le déclenchement de la pandémie en Italie.



De nouveaux espaces d’inhumation pour les Musulmans sont ouverts en Italie
En ces circonstances de force majeure, imposées par les mesures sanitaires, qui ont rendu impossible le transfert vers la mère-patrie des dépouilles des Musulmans décédés en Italie, de nouveaux cimetières sont ouverts, répartis sur les régions d'Émilie-Romagne, Marches, Lombardie, Campanie, Sicile, Abruzzes, Sardaigne, Piémont, Vénétie et Alto-Adige

L'ambassadeur du Maroc à Rome, Youssef Balla, a indiqué, vendredi 17 avril, dans une déclaration à l'Agence Marocaine de Presse (MAP), que ces nouveaux espaces funéraires musulmans viennent s'ajouter aux 48 cimetières islamiques existant avant la propagation de l'épidémie, portant le nombre total à 64 cimetières musulmans et carrés dédiés à l'enterrement des morts musulmans.

Selon M. Balla, l'ouverture de ces lieux de sépulture musulmans est le fruit des efforts déployés par l’ambassade du Royaume et ses consulats généraux, en synergie avec les composantes de la société
civile marocaine et italienne. Et de poursuivre que, grâce à ces efforts "nous avons pu surmonter les
difficultés administratives pour l'inhumation des morts musulmans parmi les non-résidents dans certains cimetières musulmans de la même ville".

"En cette période difficile, l'ambassade et les consulats généraux apprécient hautement la grande réactivité des autorités centrales et locales italiennes et leur interaction positive avec les demandes
d'ouverture de nouveaux cimetières musulmans, ce qui illustre l'estime et le respect dont jouit notre
communauté auprès des autorités italiennes et leur intégration dans leur environnement local", a-t-
il poursuivi.

M. Balla a tenu, par cette occasion, à rendre hommage aux associations de la société civile pour les
efforts considérables qu'elles ont déployés pour l'inhumation des ressortissants marocains décédés.
Selon les statistiques dont disposent les consulats généraux, le nombre de décès dus à l'épidémie de
coronavirus parmi les membres de la communauté marocaine a atteint jusqu'à présent 34 décès.

Toutes ces personnes décédées ont été enterrées dans des cimetières musulmans dans le plein respect des rituels funéraires islamiques, a précisé M. Balla.