L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

DVOICE : Une plateforme capable de comprendre et de parler Darija


Rédigé par Kawtar CHAAT le Lundi 9 Août 2021

Et si on parlait Darija avec son smartphone ? Cette option est désormais possible grâce à «DVOICE», un projet collaboratif d’Intelligence Artificielle en Darija lancé par AIOX Labs, société marocaine spécialisée dans l’IA et le big data.



Mobilisant les technologies d’intelligence artificielle pour répondre aux besoins des métiers et projets data des entreprises, AIOX Labs a annoncé jeudi le lancement du projet communautaire « DVOICE », une plateforme gratuite collaborative qui permet la création d’une Intelligence Artificielle (IA) capable de comprendre et de parler le dialecte marocain.

Ayant d’une part «Smart Customer Listening», un produit alimenté par l’IA qui permet l’analyse et la compréhension automatique de la Darija écrite sous diverses variantes orthographiques et caractères alphanumériques et d’autre part les premiers résultats de la compréhension de la Darija phonétique, AIOX Labs entend entreprendre ce projet pour enrichir les données et les résultats en sa possession et les partager avec la communauté et l’écosystème technologique.

« Nous avons déployé un premier outil d’analyse de satisfaction client et de compréhension du texte qui propose une excellente performance malgré l’utilisation de différents alphabets et caractères dans la formalisation écrite de la Darija », précise Imade Benelallam, Docteur en IA et Co-fondateur de AIOX Labs en charge du projet et responsable du laboratoire SI2M de l’INSEA. « Sur la voix également, nous sommes bien avancés en passant par un Transfert Learning à partir des plateformes de la GAFAM. Mais l’objectif est de construire des algorithmes nationaux et des données sources propriétés de tous, car il s’agit d’un projet d’intérêt national ».

Les cas d’utilisation sont très nombreux et pourront permettre l’émergence d’un écosystème de Machine Learning, qui est une technologie d’IA permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été programmés explicitement. Cet écosystème sera centré sur des langages rares qui ne dépendent pas des géants du numérique, fait savoir AIOX Labs, ajoutant que les applications opérationnelles peuvent être très riches et permettre l’inclusion technologique de toutes les populations exclues.

Inspiré de Mozzilla Common Voice, un projet similaire dédié aux langues occidentales, « DVOICE » sera l’un des principaux atouts de l’émergence d’une IA nationale aspirant à avoir un réel impact économique et social.

Vers une démocratisation de la technologie vocale

Bien que la parole devienne de plus en plus l’un des principaux moyens d’interaction des personnes avec les appareils, la technologie vocale reste largement fermée aux langues, aux accents et aux dialectes de l’Afrique. Les assistants vocaux les plus populaires au monde, Siri, Alexa et Google Assistant, ne prennent toujours en compte aucune langue africaine.

Après Common Voice, un projet lancé par la Fondation Mozilla en 2017 abordant cette question, l’initiative marocaine «DVOICE» vient renforcer ce changement technologique massif.
 
Kawtar CHAAT



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News