Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : Une épreuve accablante pour les femmes en situation de vulnérabilité


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 14 Avril 2021

Un an après le début de la pandémie du Covid-19 au Maroc, les femmes demeurent l’une des catégories les plus impactées par les répercussions de la crise. Précarité sociale et professionnelle, violences familiales et conjugales. La pandémie a été une épreuve très dure pour les femmes en situation de vulnérabilité. Détails.



C’est un bilan alarmant qu’a dressé le Forum « Azzahra de la femme marocaine » sur la situation des femmes en situation de vulnérabilité au Maroc, après plus d’une année de l’entrée de la pandémie du Covid-19 au Maroc. Dans un rapport, le forum a étudié les conditions de vie des femmes de catégories sociales défavorisées durant la période de la crise sanitaire, il en ressort que ces dernières souffrent d’instabilité professionnelle qui complique leur vie sociale. 

Cette situation a été exacerbée à cause des contraintes sanitaires. Près de 50% des femmes interrogées sont au chômage, relève le rapport, ajoutant que le reste des femmes ont perdu leur emploi, soit de façon définitive, soit temporairement. D’autres furent dans l’obligation de changer de travail pour s’adapter à la situation, tandis que seul 1% des femmes de l’échantillon étudié ont déclaré ne pas avoir subi de changement.

En situation de vulnérabilité, plusieurs femmes y ont fait face en faisant des sacrifices. L’étude précise qu’un grand nombre d’entre elles ont recouru à des mesures draconiennes : changer leur mode de consommation dans un sens plus austère ou accepter le soutien des familles, des bienfaisants et des associations de charité.

Flambée de la violence familiale ! 

En plus de la situation économique critique, les femmes en état de précarité ont subi des ennuis relevant de la vie domestique. L’étude fait état d’une hausse de la violence familiale dont elles ont souffert, surtout pendant le confinement à cause de l’étroitesse des foyers où elles vivent. Cette hausse de violence s’explique par l’anxiété et le stress en raison de la garde et l’éducation des enfants et leur suivi éducatif, pour les unes, et de la prise en charge des personnes âgées, pour les autres. Une responsabilité qui pèse lourdement sur les femmes aussi bien sur le plan matériel que psychologique, fait savoir le rapport.

Rappelons qu’un rapport similaire du Haut-Commissariat au Plan (HCP) avait souligné les effets néfastes du Covid-19 sur le vécu des femmes marocaines. Leurs conditions socio-économiques se sont visiblement dégradées tout au long de la crise sanitaire, et en particulier pour les mères célibataires et celles qui gèrent leurs foyers. Le HCP avait annoncé que plus de 50% des personnes ayant rencontré des difficultés financières à cause de la pandémie étaient des femmes, ajoutant que cellesci ont ressenti plus de stress que les hommes à cause des tâches ménagères durant le confinement. En plus, les violences conjugales faites aux femmes pendant cette période difficile ont augmenté de 31%, selon les chiffres de la Fédération des ligues des droits de femmes.