Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : Un coup dur aux finances des ménages


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 6 Mai 2021

Dans la foulée de la récession que connait l’économie nationale, la crise sanitaire n’a pas épargné les ménages qui ont vu leurs finances dégradées. Détails



Covid-19  : Un coup dur aux finances des ménages

À l’instar des entreprises et des petits commerces, les ménages n’ont pas échappé aux coups de la crise économique due à la pandémie du covid-19. En pleine récession, celle-ci a visiblement touché les poches des familles et réduit considérablement leur pouvoir d’achat. C’est l’une des conclusions d’une étude du Centre interprofessionnel d’audience des médias (CIAUMED), qui a mesuré l’impact financier de la crise sur le revenu des ménages, en analysant l’impact du covid-19 sur les revenus et les habitudes de consommation. Le constat est frappant : 4 foyers sur 5 ont subi une dépréciation de leur revenu à cause de la crise sanitaire, ressort-il de l’étude qui explique que 80% des familles dans la majorité des régions du Royaume ont vu leurs revenus baisser.

La crise se fait sentir au foyer marocain

En effet, 60% des personnes sondées ont déclaré avoir perdu définitivement ou provisoirement leur emploi durant le confinement, 94% d’entre eux ont pu récupérer leur emploi après le déconfinement.  Ceci n’a pas mis les ménages à l’abri des difficultés sur le plan de l’épargne. Près du quart des foyers ont diminué les montants épargnés depuis le début de la crise sanitaire, relève l’étude, indiquant que les foyers ont fortement eu recours aux aides de l’État. En effet, 52% des foyers ont reçu les aides étatiques pour combler l’épuisement de leur épargne.

En plus de la baisse de leur épargne, les ménages ont dû également faire face à la hausse des dépenses. Selon les chiffres de l’étude, 40% des foyers ont déclaré une hausse de dépenses, tandis que 28% ont préservé leur niveau antérieur au Covid-19.

Une consommation en baisse

Le climat de crise économique n’a pas été propice à une relance de consommation, et n’a pas manqué de pousser les ménages à la retenue. L’étude de CIAUMED fait état d’une baisse d’achat des biens de consommation depuis le début de la pandémie. 50% des ménages ont baissé leur rythme de consommation, alors que seuls 28% ont gardé le leur. Les habitudes de « shopping » ont également changé, 70% des ménages font plus attention aux prix des produits qu’ils achètent, explique le rapport.  Outre cela, une partie importante des ménages a décidé d’annuler ou de reporter ses projets de consommation. 7% ont dû différer un achat immobilier sachant que 4% ont renoncé à l’achat d’un véhicule jusqu’à la fin de la crise sanitaire, signale l’étude. Concernant le tourisme, la crise des ménages est bien palpable, 81% des foyers sondés n’ont pas voyagé durant les vacances d’été. Ceci est valable pour toutes les régions du Maroc.