Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19: Pire bilan depuis cinq mois, montée de 175% des cas actifs en deux semaines


Rédigé par Chaimae Barki le Mardi 20 Juillet 2021

Le bilan bimensuel de la situation épidémiologique fait état d’une « augmentation notable » de 91% des cas positifs, avec un taux de positivité passant de 4,56% à 10,7%, en seulement deux dernières semaines, selon le ministère de la Santé.



La situation sanitaire au Maroc ne s’améliore pas. Bien au contraire, elle ne fait que s’aggraver. En témoigne, le nombre de cas positifs à la Covid-19 qui a significativement augmenté du 6 au 19 juillet, selon le ministère de la Santé, qui précise que cette augmentation a concerné toutes les régions du Royaume sans exception.
 
Confirmant que le Royaume entame une nouvelle étape de propagation du virus, le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, qui présentait le bilan bimensuel à Rabat, a fait état d’une « augmentation notable » de 91% des cas positifs durant la période du 06 au 19 juillet. A cet effet, le taux de positivité est passé de 4,56% à 10,7%. Cette tendance à la hausse a, principalement, concerné la région de Casablanca-Settat (21,3%), contre 2,6% à Fès-Meknès, soit le taux le plus bas.
 
Globalement, le Maroc a comptabilisé 558.785 cas positifs depuis le début de la pandémie, avec un taux d’incidence de près de 1.535 cas pour 100.000 habitants. Ces indicateurs placent le Royaume au 42e rang mondial et deuxième en Afrique.
 
 Les autorités craignent de passer dans le rouge 

Par ailleurs, le taux de reproduction de la Covid-19 (Ro) s’est aggravé à 1,45 au niveau national durant les deux dernières semaines, a averti le responsable, notant qu’il « se situe loin de l’objectif qui est de 0,7 fixé dans le cadre du plan national de veille et de lutte contre la Covid-19 ».
Les cas actifs se sont élevés à 15.253, contre 5.535 deux semaines auparavant (+175%), a-t-il poursuivi, mettant en relief l’augmentation inquiétante des cas critiques ces deux dernières semaines. En effet, les nouvelles contaminations graves sont passées de 236 à 413 lundi, soit une augmentation de 75%.

Le bilan total des décès a, quant à lui, atteint 9.466 cas au 19 juillet 2021, soit un taux de létalité de 1,7%, en dessous de la moyenne mondiale établie à 2,2%. M. Meziane Bellefquih a précisé que 81 décès ont été enregistrés la semaine dernière, constituant le bilan des décès le plus élevé depuis 5 mois. Le taux de guérison tourne pour sa part, autour de 97,3%.
En outre, le dépistage du virus a enregistré une progression sensible, passant de 105.000 tests par semaine à 140.000 tests effectués la semaine passée, soit près de 20.000 tests par jour, a-t-il précisé. Le Maroc a réalisé, jusqu’à lundi, plus de 6,645 millions de tests, occupant ainsi la deuxième place au niveau continental.

La vigilance est le seul mot d’ordre valable …

En conclusion, M. Meziane Bellefquih a fait part d’un changement remarquable en termes d’indicateurs, ce qui présage le caractère sensible de la prochaine étape, affirmant : « soit nous allons nous ressaisir en toute fermeté et responsabilité et ramener la courbe à une trajectoire positive, soit nous allons nous résigner à une rechute épidémiologique avec laquelle tous les acquis risquent d’être anéantis”. Donc, la vigilance est le seul mot d’ordre valable pour ramener la courbe à une meilleure trajectoire.
 
A cet effet, le ministère de la Santé exhorte les citoyennes et citoyens à faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et de vigilance citoyenne pour aller de l’avant dans la préservation des acquis et éviter toute recrudescence de la pandémie.
 
(avec MAP)