Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : Les cafés chichas résistent et persistent


Rédigé par le Mardi 11 Août 2020

Malgré les restrictions imposées par le gouvernement suite à la Covid-19, plusieurs cafés chicha continuent de servir leurs clients de manière clandestine.



Covid-19 : Les cafés chichas résistent et persistent
Depuis le début de la pandémie due à la COVID-19, le Maroc a interdit l'usage du narguilé dans les lieux publics. Cependant, dans les grandes villes marocaines, des propriétaires de cafés Chicha continuent à servir, en cachette et contre tout bon sens, des clients déraisonnables ou dominés par leur addiction.  

Si les fumeurs de cigarette et de cigarette électronique présentent un risque de contamination élevé, les dangers de la Chicha sont encore plus dérangeants. Des embouts qui ne sont pas toujours changés, un manque d’hygiène inquiétant et des nuages de fumée imposants destinés à être inhalé par d’autres clients ou par des passants innocents, font des cafés Chicha des trous propices à la contagion et la transmission de maladies, tels la tuberculose ou la COVID-19.

Alerte aux amateurs de la chicha : il a été prouvé que le narguilé produit en moyenne 74 litres de fumée inhalée par chicha, pour 0,6 litre par cigarette. Pire, une chicha contient 25 fois plus de goudron ,11 fois plus de monoxyde de carbone et deux fois plus de nicotine qu’une cigarette.

Rappelons que selon le Comité National français Contre le Tabagisme (CNCT), la fumée émise par un fumeur, semble être un vecteur de transmission du Coronavirus. Elle contient des particules contagieuses et pourrait s’étendre jusqu’à 10 mètres, faisant d’un fumeur infecté une personne plus susceptible de répandre le virus dans son entourage. 

  


Dans la même rubrique :
< >