Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Coronavirus : En voiture, pensez à ouvrir les fenêtres


le Dimanche 27 Décembre 2020



Coronavirus : En voiture, pensez à ouvrir les fenêtres
Rouler les fenêtres ouvertes est plutôt désagréable en hiver, mais c’est l’une des meilleures manières d’éviter la contamination du Covid-19 dans une voiture. Des chercheurs de l’université américaine Brown ont réalisé des modélisations informatiques pour évaluer la concentration du virus dans un véhicule. Leurs résultats, parus dans « Science Advances », indiquent que la stratégie la plus efficace est d’ouvrir l’ensemble des vitres.

Aérer, la clé pour empêcher la circulation du virus
Comme la voiture est un espace particulièrement clos, la première règle à appliquer est d’aérer. Plus l’air se renouvelle et moins il a de risque d’être chargé en particules contagieuses. L’idéal est donc d’ouvrir les fenêtres, pour que l’air ne stagne pas.

Mais quelles fenêtres ouvrir de préférence ? Il est important de noter qu’une seule fenêtre ouverte ne suffit pas. Il faudrait même que celles de l’avant et celles de l’arrière soient ouvertes. Car la circulation de l’air dans une voiture se fait en fonction de la pression contenue dans le véhicule : le mouvement de l’air pourrait se résumer de la sorte, il entre par l’arrière et ressort devant. Avoir quatre aérations permet donc de créer des flux d’air presque indépendants et de minimiser les risques de diffuser le Coronavirus, selon les observations des chercheurs. « Lorsque les fenêtres opposées aux passagers sont ouvertes, vous avez un courant d’air qui pénètre dans la voiture derrière le conducteur, et qui glisse à travers l’habitude derrière le passager, et sort par la fenêtre avant, du côté passager », détaille Kenny Breuer, l’auteur principal de cette étude.

Compléter avec d’autres gestes barrière
Garder les fenêtres fermées et mettre le chauffage. « Conduire avec les fenêtres fermées et avec la climatisation ou le chauffage est assurément le pire scénario », expliquent les chercheurs. Cela dit, même avec quatre aérations simultanées, un souci persiste, notent les chercheurs. Ces courants d’air peuvent aussi déplacer le virus et augmenter l’exposition du passager. Il faut donc compléter avec d’autres gestes barrière. Ne laissez pas traîner vos déchets dans le véhicule, jetez-les dans un sac plastique à chaque fois. Avant d’entrer dans la voiture, désinfectez-vous les mains, idem pour vos passagers. Désinfecter les poignées de portes, le volant et le levier de vitesse peuvent aussi aider à réduire les risques. Malheureusement, les scientifiques soulignent qu’en dépit du respect de toutes ces consignes, le risque zéro n’existe pas.