L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Régions

Casablanca-Settat : Efforts soutenus pour généraliser l’enseignement préscolaire


Rédigé par Afaf RAZOUKI (MAP le Mercredi 7 Septembre 2022

Le chef du service de l’éducation inclusive à l’Académie régionale de l’éducation a fait savoir que plus de 3000 enseignants en éducation préscolaire seront mobilisés cette année, dont 600 en milieu rural.



Pilier essentiel de la nouvelle école marocaine, l’enseignement préscolaire est au coeur de la réforme du système éducatif national, et ce notamment depuis le lancement en 2018 du Programme national de généralisation et de développement du préscolaire (PNGDP).

Au niveau de la région Casablanca- Settat, la mise en oeuvre de ce programme, qui se fixe comme objectif principal d’atteindre un taux de préscolarisation de 100% à l’horizon 2027-2028, va bon train et les efforts se poursuivent pour mener à bien ce chantier capital pour améliorer la qualité de l’enseignement et promouvoir l’école marocaine.

A l’occasion de la rentrée scolaire 2022-2023, M. Othmane Sakhi, chef du service de l’éducation inclusive à l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Casablanca-Settat, en charge du centre régional de développement du préscolaire, dresse un bilan « très positif » du déploiement du PNGDP à l’échelle régionale, faisant état d’importantes réalisations en la matière.

Aussi, a-t-il indiqué, le taux de scolarisation pour l’enseignement préscolaire a atteint 79% au titre de la précédente année scolaire, soit 192.000 enfants, dont 64.000 dans l’enseignement public. « C’est un résultat très positif qui reflète les efforts déployés par l’AREF et le ministère de tutelle pour le développement de l’éducation préscolaire », s’est-t-il félicité, dans une déclaration à la presse.

De la réhabilitation des salles

Ces efforts, qui vont se poursuivre lors de l’actuelle année scolaire, concernent notamment la formation des éducateurs et des éducatrices, la construction et la réhabilitation des salles de préscolaire et leur équipement, outre les différents partenariats noués pour le développement de ce secteur, a-t-il expliqué.

Pour ce qui est des infrastructures, des efforts seront continuellement déployés pour construire, réhabiliter et équiper les salles de préscolaire, a noté Sakhi, soulignant que plus de 360 salles seront aménagées et équipées lors de l’année scolaire en cours, avec la mobilisation d’importants moyens pédagogiques et didactiques à même de réunir toutes les conditions pour fournir un cadre favorable à l’apprentissage et à l’épanouissement des enfants.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, des conventions sont conclues avec différents partenaires dont la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire, la Fondation Zakoura Fédération et la société civile pour le développement du préscolaire au niveau de la région, notant que le nombre d’enfants scolarisés dans les unités du préscolaire gérées par ces partenaires a dépassé l’année dernière 26.000 enfants.

 


Tous contre le décrochage scolaire

Les efforts qui s’inscrivent dans le Programme national de généralisation et de développement du préscolaire, viennent en application des Hautes instructions Royales soulignant l’importance capitale de l’enseignement préscolaire dans la réforme du système éducatif national, a noté M. Sakhi, chef du service de l’éducation inclusive à l’AREF de Casablanca-Settat.

Dans ce sens, il a insisté que l’enseignement préscolaire est un moyen essentiel pour combattre le fléau du décrochage scolaire eu égard aux différents apprentissages et éléments de base qui sont acquis par l’enfant à cet âge et qui lui permettent de se préparer dans les meilleures conditions à l’enseignement primaires et d’avoir toutes les chances de réussir ensuite dans son cursus scolaire.
 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News