Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Casablanca: Bouclage d’artères et de quartiers à ANFA


Rédigé par le Vendredi 14 Août 2020

L’accroissement des cas de contamination à l’arrondissement ANFA de Casablanca déclenche la réaction des autorités locales. Plusieurs rues, boulevards et quartiers ont été barricadés.



Ce vendredi 14 août, l'arrondissement d’Anfa à Casablanca est sujet à plusieurs mesures de restriction.
C’est ainsi que les autorités locales ont bouclé bon nombre de rues, boulevards et quartiers de l’arrondissement, notamment Boulevard Taher El Alaoui, Rue Abderrahmane El Mkhanet, Rue Mouha Ou Said, Bab Marrakech, Bab Jdid, Sour Jdid et Tnaker.

D’autre part, les matchs seront interdits de diffusion sur les écrans dans les cafés de la zone en question.

En outre, des patrouilles mixtes sur des barrages filtrants ont été mises en place au niveau des accès aux marchés central, de Benjdia et de Chaouia.

Rappelons que ce mercredi, plusieurs autres quartiers ont été également fermés à l’arrondissement de Hay Mohammadi. Les autorités avaient interdit l’accès et la sortie des quartiers de Hay Mashroue Hassan II et Souk Salam. Le même jour, à l’arrondissent Ain Chok, Hay Chrifa a également été objet de fermeture après la découverte d’un foyer épidémique au marché de poisson.

Des mesures encore plus drastiques ont été entreprises dans les villes de Tanger et Fès, où des éléments des Forces armées royales ont été déployés afin de renforcer le contrôle du respect de l’état d’urgence sanitaire reconduit jusqu’au 10 septembre 2020.  

Ces mesures s'opèrent dans le cadre de l’application de l’annonce du ministère de l’Intérieur, du 13 juillet, consistant en la fermeture des quartiers passibles de devenir de nouveaux foyers de contamination, afin de répondre à la hausse des cas de contaminations et de morts à cause de coronavirus.

Cependant, plusieurs citoyens s’interrogent sur la gravité de la situation et la possibilité d’un nouveau lockdown. Des interrogations qui demeurent sans réponses précises de la part d’un gouvernement aux réponses ambigües et évasives.

  


Dans la même rubrique :
< >