L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

CSEFRS : 60% des enseignants-chercheurs au Maroc ont un âge supérieur à 50 ans


Rédigé par Kawtar Chaat le Mardi 5 Avril 2022

Dans le but de présenter et partager les résultats du rapport d’évaluation sur « la recherche scientifique et technologique au Maroc : analyse évaluative» avec les différents acteurs de l’enseignement supérieur, l’Instance Nationale d’Évaluation auprès du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (INE-CSEFRS), a organisé, mardi 05 avril 2022, un webinaire focalisé sur la recommandation de solutions adaptées au système d'enseignement supérieur marocain.



CSEFRS : 60% des enseignants-chercheurs au Maroc ont un âge supérieur à 50 ans

Cette évaluation a un triple objectif, le premier est de donner un aperçu du système de recherche scientifique au Maroc et de ses potentialités. Le second objectif est de souligner le rôle de vecteur du développement que joue la recherche scientifique. In fine, le troisième objectif est de mettre en lumière la mise en œuvre de la loi-cadre n° 51-17, promulguée en août 2019, relative au système de l'éducation, de formation et de recherche scientifique.

 

Le rapport de l'INE présente une analyse évaluative du système de recherche scientifique, et identifie des tendances clés à travers une comparaison internationale avec quelques pays émergents, en se concentrant sur différentes dimensions : gouvernance, stratégie, potentiel humain, organisation de la recherche et de la production scientifiques, développement et évaluation ainsi que la coopération scientifique.

 

Il donne également une idée du degré de regroupement des chercheurs en communautés scientifiques. 60% des enseignants-chercheurs au Maroc ont un âge supérieur à 50 ans, alors que seulement 28% sont âgés entre 40 ans et 49 ans, précise l'Instance.

 

Commentant ce constat, Rahma Bourqia, Directrice de l'Instance Nationale d'Evaluation auprès du Conseil Superieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche scientifique, a souligné que ce regroupement est une arme à double tranchant. Si le pourcentage élevé des enseignants-chercheurs relativement « âgés » est bénéfique en matière d'expérience pédagogique, il entrave toutefois la quantité des recherches scientifiques encadrées.

 

En outre, le rapport propose une analyse de la production scientifique marocaine à partir des bases internationales de données indexées, ses caractéristiques bibliométriques, sa dynamique sur trois décennies 1988-2017, son profil scientifique, et la place des disciplines émergentes tout en énumérant les caractéristiques de cette production et les défis auxquels elle fait face dans le contexte marocain, notamment en matière d’accès à l’indexation internationale.

 

Ainsi, ce bilan permet d'identifier les acquis et les potentiels de la recherche scientifique ainsi que les enjeux qu'elle pourra rencontrer afin d'envisager des perspectives et des leviers appropriés pour élever le niveau de développement du système de recherche scientifique et technologique en construction.

 

 

 

 




Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News











 
Other