Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

CNSS : 60% des employeurs sont ruinés par la crise


Rédigé par S.J le Jeudi 18 Juin 2020

Selon la CNSS 60% des employeurs qui ont déclaré leurs salariés au titre du mois de février dernier ont été impactés par la crise sanitaire liée à la Covid-19 entre les mois de mars et mai. Par ailleurs, la Caisse a annoncé de nouvelles mesures pour accompagner les entreprises durant cette crise.



CNSS : 60% des employeurs sont ruinés par la crise
D'après des données de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), relatives aux mesures de lutte contre les répercussions de la pandémie, présentées devant la Commission de l'enseignement et des affaires sociales à la Chambre des conseillers, 36% des employés déclarés au titre de février ont cessé de travailler pendant les mois d’avril et de mai, soit un total de près de 900.000 salariés. Et de noter que 61% des salariés en arrêt de travail en avril perçoivent moins de 3.000 DH par mois, tandis que seulement 5% touchent plus de 6.000 DH.
 
S’agissant des activités les plus affectées par la pandémie, le secteur de la restauration vient en tête (87%), suivi du secteur de l'habillement (88%), du textile (81%), des agences de voyage (80%) et l’hébergement, dont 65% des employés ont arrêté temporairement de travailler.
 
Concernant les chiffres de l’exercice 2019, 252.084 entreprises et 3,54 millions de salariés étaient déclarés. De plus, la Caisse fait état de 600.318 titulaires de pensions (11,7 MMDH), 24,5 MMDH d'indemnités versées et 61,7 MMDH de réserves disponibles auprès de la CDG. Par ailleurs, une augmentation du nombre des personnes déclarées a été observée entre 2005 et 2019, passant de 1,58 million à 3,54 millions, relève la même source, mettant en exergue l’extension de la sécurité sociale aux travailleurs domestiques, sachant que la déclaration de cette catégorie est désormais obligatoire.

Soutien des entreprises pour le redémarrage

Afin de soutenir les entreprises touchées de plein fouet par la crise, le Conseil d’administration de la CNSS a pris deux décisions phares. La première consiste à exonérer les employeurs qui répondent aux conditions du décret numéro 2.20.331, de la totalité des pénalités et majorations de retard et autres frais concernant le règlement des dettes à rembourser avant la date du 1er juin 2020. 

La deuxième consiste à exonérer les dotations allouées par certains employeurs comme aide aux salariés qui ont arrêté temporairement le travail durant les mois d’avril, mai et juin 2020.  La dotation par employé ne doit pas dépasser la valeur exonérée de l’IR.
 
Ceci dit, l'entrée en vigueur de cette exonération aura lieu après l'accomplissement des procédures administratives en vigueur.