Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

CHAN / Maroc-Rwandais (0-0) : Un tout petit point et une toute petite équipe nationale !


Rédigé par A. KITABRI le Vendredi 22 Janvier 2021



On attendait la qualification et la confirmation. La qualification devra attendre la dernière journée pour en discuter. La confirmation, elle, était là.
En effet, il a été confirmé que le jeu de l'équipe nationale est lent dans la phase de construction, avec peu de séquences abouties et beaucoup de déchets. Si au cours du premier match, les opportunités avaient été présentes sans la finition, lors du second, c'était plutôt la rareté qui a prévalu.
 
Une 1ère mi-temps difficile à gérer pour les Marocains
 
Une première mi-temps difficile à gérer aussi bien offensivement que défensivement. Les Marocains ne sont jamais parvenus à mettre en danger les Rwandais très regroupés, jouant avec des lignes très proches et laissant peu d'espace. Ils ont été contraints d'opter pour les balles lancées vers la surface de réparation facilement dégagées par la défense.
Sans construction, sans rapidité, sans percussion, sans transmission, sans échange vertical, toutes ses carences ont abouti à zéro opportunité. La seule opportunité du match était Rwandaise. A la 35ème minute, sans la parade de Zniti, le ballon, résultant d'un puissant tir bien cadré, aurait trouvé les filets.
Les Rwandais bien organisés ont gêné les Marocains et ont réussi à regagner les vestiaires avec le nul en attendant de faire mieux car ils étaient montés en puissance passant sensiblement de la défense à l'attaque entre le début et la fin de la 1ère mi-temps.
 
 
Une 2ème mi-temps avec les mêmes travers !
 
A la 50ème minute sur une remise de Rahimi et un tir cadré d'El Kaâbi ont abouti à la seule réelle occasion et le premier tir cadré marocain par El Kaâbi mais le gardien, bien placé, a capté le ballon. Puis rien de concluant. La même lenteur, les mêmes difficultés, les mêmes travers malgré les changements effectués. Des changements tardifs pour avoir de l'effet. Les Rwandais ont adopté le même système et la même tactique avec pour objectif principal : ne pas perdre. Et ils y sont parvenus.
L'équipe nationale n'a pas assuré et n'a pas rassuré. Le doute s'installe discrètement. Mais, il est là. Un seul but et sur penalty de plus en deux matchs avec beaucoup de lacunes et d'insatisfactions. Attendons de voir la suite en espérant qu'elle sera plus convaincante. Pour le moment ce n'est pas le cas.