Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Black Friday: Alerte aux fausses bonnes affaires ! BUSINESS


Rédigé par La rédaction le Samedi 28 Novembre 2020

Des ballons ici et là, des vitrines décorées et d'énormes pancartes inscrites en rouge, noir et blanc, mentionnant toutes les réductions proposées pour annoncer : le Black Friday, ce grand rendez-vous incontournable des bonnes ou fausses bonnes affaires !



Grandes surfaces, enseignes internationales, bibliothèques, centres de beauté, salles de sport, opticiens ou même les bancaires, ...tous affichant les couleurs «officiels» du Black Friday, dont le concept est venu tout droit des Etats-Unis, avec une particularité cette année : rappel des barrières de sécurité et au respect de la distanciation sociale et du port du masque.
 
Chez ces commerces de tout genre, la ruée du Black Friday représente l'ultime occasion pour doper leurs ventes et attirer les consommateurs en quête de bonnes affaires, les incitant à dépenser plus, particulièrement après plusieurs mois de confinement et dans un contexte de crise, où les commerçants peinent à remplier leurs carnets de commandes face à une demande en berne.
 
Une Pratique commerciale de plus en plus adoptée
 
Amine, gérant d’un restaurant à Rabat a fait part de son retour d'expérience sur le Black Friday, une pratique commerciale que le restaurant a adoptée durant ces deux dernières années.
 
Se rappelant du succès de cette opération durant l’année précédente, il a fait remarquer que le restaurant a choisi de perpétuer cette pratique et à afficher des promotions, tout en tenant compte de l’impact de la crise sur ses tiroirs caisses, en vue d’encourager les clients à consommer.
 
«Malheureusement cette année, de nombreuses personnes hésitent encore à sortir manger dehors, c'est pour cela qu’en plus de nos offres habituelles du Black Friday, nous avons introduit la livraison gratuite», a-t-il dit.
 
Pour sa part, Badr, commercial chez un concessionnaire automobile, a fait savoir que le Black Friday représente la dernière ligne droite avant d'effectuer l'inventaire et le décompte des stocks des voitures au titre de l’année 2020.
 
Utilité du Black Friday
 
Il s'agit d'une opportunité pour les enseignes d'écouler leurs stocks, et par la même occasion de faire profiter à leur clientèle de remises exceptionnelles, encourageant ainsi les clients potentiels qui hésitent encore à effectuer leurs achats, à franchir le pas, a-t-il fait observer.
 
Comparativement à l'année précédente, ce jeune commercial a indiqué que «les offres de ce Black Friday 2020 se sont élargies pour notre enseigne, englobant non seulement des promotions sur les prix de vente des voitures mais s'étendant également sur les prestations de services».
 
Vital pour les commerçants, le Black Friday est également une période qui se caractérise par d'intenses campagnes marketing. Magasins physiques tout comme plateformes e-commerce, n'hésitent pas à assaillir les consommateurs de publicités vantant les super deals et promotions du Vendredi noir, avec des offres alléchantes allant de ventes flash, Black days, Black weeks, voire même des promotions tout au long du mois de novembre, qui laissent pourtant perplexes.
 
Cette année, les consommateurs se rivent vers l’achat en ligne, pour profiter d’offres spéciales, surtout durant cette période de crise sanitaire où il faut limiter les déplacements.
 
Gare aux publicités mensongères !
 
Revenant sur l’origine de cette pratique commerciale, Tarek Bakhti, secrétaire général du Forum Marocain du Consommateur (FOMAC), une association qui milite pour la protection des droits des consommateurs, a mis en garde contre les publicités mensongères et trompe- l'œil, ainsi que les pratiques frauduleuses qu’occasionne le Black Friday, une période qui se caractérise par une concurrence acharnée chez les commerçants.
 
Il a incité, à cet égard, les consommateurs à être plus avertis face aux fausses bonnes affaires durant cette période, citant à titre d’exemple la commercialisation à prix cassés de produits défectueux et contrefaits, «qui n’obéissent à aucun critère de qualité et qui risquent de mettre en péril la santé des consommateurs».
 
Pour attirer les clients, certains commerces n’hésitent pas à gonfler les prix initiaux des marchandises avant le Black Friday, a-t-il constaté, notant que certains vont jusqu’à réaliser des gains colossaux sur la base de ces prix gonflés, en affichant des prix promotionnels bien supérieurs aux prix réels.
 
C’est dans ce sens que le professeur universitaire a rappelé les dispositions de la loi 31-08 relative à la protection du consommateur, qui leur confère le droit à l’information et à la garantie, outre le droit de rétractation, avertissant par la même, sur les dangers de la chasse aux bonnes affaires, qui peut dans certains cas aveugler les consommateurs et les inciter à sélectionner les produits et services sur le seul critère du prix et non de la qualité.

(Avec MAP)