Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Benchaâboun s'entretient avec l'ambassadeur britannique au sujet de la coopération commerciale


Rédigé par S.M le Mardi 1 Juin 2021

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun, s’est entretenu, ce mardi à Rabat, avec l’ambassadeur du Royaume-Uni au sujet de la coopération économique et commerciale bilatérale entre les deux pays.



Tout en réaffirmant leur détermination à renforcer d’avantage les relations de coopération bilatérale entre le Maroc et le Royaume-Uni, les deux responsables se sont félicités de l’entrée en vigueur, à partir du 1er janvier 2021, de l’accord d’association qu'ils ont signé en octobre 2019. Ce dernier devrait, selon un communiqué, de permettre de poser les bases d’une coopération plus forte et élargie entre les deux partenaires pour les années futures.

Outre cela, l’ambassadeur britannique a  présenté les efforts du Royaume-Uni en matière de climat en tant que pays président de la prochaine Conférence des parties à la convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP26), prévue à Glasgow en novembre 2021.

M. Benchaâboun a, pour sa part, rappelé l’engagement fort du Maroc en faveur du climat et du développement durable sous l’impulsion éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui est concrétisé par les initiatives lancées dans plusieurs domaines ainsi que les réformes engagées à différents niveaux (institutionnel, réglementaire, financier,..).

Ils ont, au terme de la rencontre, réaffirmé leur détermination à consolider leur partenariat notamment, en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Il convient de noter que parmi les principaux sujets de collaboration retenus dans ce cadre, figure l’alignement de la relance post-Covid, en particulier l’action du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, avec les objectifs du développement durable, la mobilisation du secteur financier marocain pour la mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national (NDC) ainsi que la coordination entre les deux pays en matière d’action climatique, a conclu la même source.