Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Barrages africains / Maroc-RDC (4-1/ 1-1) : Un carton, une sixième qualification à la Coupe du Monde...Félicitations aux Lions de l'Atlas!


Rédigé par A.KITABRI le Mardi 29 Mars 2022



Photo : Mehdi Moussahim
Photo : Mehdi Moussahim
Le bilan final est l’essentiel: la qualification au Mondial qatari et une sixième participation au Mondial. Les détails sont à discuter plus tard. 
 
Deux changements forcés pour blessures d’El Yamiq et de Bounou, un avantage de deux buts à la pause, la finesse d’Ounahi, la générosité d’El Kaâbi, l’opportunisme et l’altruisme  de Tissoudali, tel est le bilan de la première mi-temps
 
21’. Le premier but marocain inscrit par le talentueux Azzeddine Ounahi. Sur une deuxième balle repoussée par la défense axiale congolaise, à la réception et au contrôle puis une frappe en finesse, enveloppée, Ounahi a  joliment cadré son ballon.
 
45+7. Le deuxième but marocain  par Tissoudali ; un but personnel, opportuniste et preuve d’efficacité. Telles sont les qualités du buteur Tissoudali qui a récupéré une balle lancée en profondeur et mal négociée par la défense. Opportuniste, Tissoudali  s’est infiltré en profondeur, d’un petit extérieur a placé le ballon entre les jambes du gardien congolais pour faire le break et le 2 à 0.
 
En deuxième mi-temps, les Lions ont joué à l’aise. Ils ont levé le pied laissant l’initiative aux Léopards  avant de les surprendre à la 53’.
 
53’. En effet, Ounahi allait confirmer l’avance  marocaine.  Lors d’une projection offensive et un contre rapide mené par Tissoudali qui s’est infiltré dans la surface , a temporisé et servi Ounahi lequel a inscrit, en finesse, le 3e but et son doublé de la soirée.
 
Depuis c'était la fête sur les gradins et sur le terrain. Portés par les  supporters, les Lions ont aggravé le score.
 
74’. Après une suite de passes, Ounahi a effectué une frappe puissante. Le ballon, repoussé par le gardien, a été récupéré  par Hakimi inscrivant le 4e but.
 
78’. Malongo, sur son premier ballon, a effectué un contrôle orienté et une frappe limpide. Mounir M’hmedi n’a rien vu venir.  Malongo a réduit le score pour la RDC le ramenant à 4 à 1.
 
Les dernières minutes étaient un festival de passes au grand plaisir du public. Les Lions ont déroulé. Ils auraient pu marquer davantage. Mais le plus important était et est la qualification à la Coupe du Monde.
 
Le match s’est terminé dans la fête, la liesse et la communion entre joueurs staffs et supporters.