L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Banques multilatérales de développement : Pour un nouveau pacte financier mondial


Rédigé par Wolondouka SIDIBE Jeudi 13 Avril 2023



Dans un monde globalisé et aux enjeux différents, la règle mondiale financière est confrontée et rattrapée par les réalités endogènes et exogènes des Etats. La dernière publication du Policy Center for the New South (PCNS) est édifiante à ce sujet puisque le think tank marocain appelle les Banques multilatérales de développement (BMD) à se transformer pour mieux répondre aux crises mondiales actuelles.

Car depuis leur création, il y a 75 ans, ces BMD semblent être en déphase de l’évolution économique des Etats d’aujourd’hui. MM. Masood Ahmed et Karim El Aynaoui, dans une publication du PCNS initialement parue sur le site du Center for Global Development (CGD), soulignent que la réforme des BMD est appelée à produire des résultats concrets en matière de développement, de climat et d’autres challenges mondiaux.

Selon les deux experts, les défis communs auxquels l’humanité est confrontée sont devenus de plus en plus pressants et existentiels avant d’évoquer l’entrée du monde dans une ère de « polycrises » caractérisée par une multiplicité de chocs, à laquelle les pays du Sud sont les plus exposés.

Pendant des décennies, estiment les deux auteurs, le réseau des BMD et, plus largement, les institutions financières internationales ont joué un rôle clé dans la réalisation d’objectifs, par le biais de financements concessionnels, de financements de projets et d’un suivi étroit des pays, estiment les auteurs. « La Banque mondiale et les autres BMD ont joué un rôle clé dans la réduction de l’extrême pauvreté et la promotion d’une prospérité partagée. Toutefois, les événements récents ont montré que la puissance de feu financière et la mission des BMD doivent être mises à jour », lit-on dans le rapport.

Après avoir également cité le Sommet pour un « Nouveau pacte financier mondial » en juin, le Sommet du G20 en septembre, les assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI en octobre, et la COP 28 à la fin de l’année, les auteurs ont estimé que ces dates offrent l’opportunité de catalyser des réformes substantielles afin de créer un système de BMD plus fort et pertinent.
Perspectives des pays du Sud
 
A ce titre, les deux auteurs ont exprimé le souhait du PCNS, en tant que groupes de réflexion axés sur le développement international, de profiter de cet élan pour contribuer à cet effort et partager son point de vue sur ce qu’il faut attendre de cette réforme.
Par ailleurs, la publication fait savoir que le Center for Global Development (CGD), le Policy Center for the New South (PCNS) et le Reinventing Bretton Woods Committee (RBWC) organiseront, les 11 et 12 septembre 2023 à Rabat, une conférence sur les perspectives des pays du Sud dans le programme de réforme des BMD.

Dans la perspective de cette conférence, le CGD et le PCNS, ainsi que le Centro Brasileiro de Relações Internacionais (CEBRI), le Center for Social and Economic Progress (CSEP), l’African Center for Economic Transformation (ACET) et le Shanghai Institute for International Studies (SIIS) se sont associés pour lancer l’Accélérateur de réforme des banques multilatérales de développement.

L’objectif est de rassembler un vaste réseau de chercheurs issus de groupes de réflexion des marchés émergents, des pays à faible revenu et des économies avancées afin d’analyser la réforme des BMD.








🔴 Top News