Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Artisanat : Le ministère de tutelle présente une nouvelle stratégie 2021-2030


Rédigé par Siham Mdiji le Lundi 26 Juillet 2021

Le ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport et de l’Economie Sociale a organisé, ce lundi, une rencontre pour la présentation des grands axes de la nouvelle stratégie de développement du secteur de l’artisanat à l’horizon de 2030.



Artisanat : Le ministère de tutelle présente une nouvelle stratégie 2021-2030
Touché de plein fouet par les répercussions du Covid-19, le secteur de l’artisanat, levier essentiel pour le développement économique du Royaume, a nécessité l’élaboration d’une nouvelle stratégie pour sa relance.

Mis à part qu'elle se veut agile, dynamique et évolutive, cette stratégie vise à consolider les acquis des dernières années, tout en appuyant la transition progressive de ce secteur vers un artisanat structuré, modernisé et compétitif, a indiqué Asma Kadiri, directrice de la Stratégie, de la Programmation et de la Coopération au département de l’Artisanat.

Sa mise en œuvre est étalée sur trois phases d'exécution distinctes, à savoir la relance, la transformation puis l’accélération, jalonnées d'étapes d'évaluation afin d'adapter l'action sectorielle en continu aux évolutions de la conjoncture nationale et internationale, a-t-elle précisé.

Pour répondre aux problématiques du secteur aggravées par les effets de la crise sanitaire actuelle, cette feuille de route s'appuie sur une vision pragmatique à travers la mise en œuvre progressive des programmes de transformation mis en place via des projets pilotes avant généralisation à d'autres régions ou filières. Elle est, par ailleurs, basée sur l'exhaustivité en incluant, non seulement l'artisanat à fort contenu culturel, mais également l'artisanat utilitaire et l'artisanat de service, a-t-elle expliqué.

Quatre axes de transformation

Par ailleurs, la stratégie précitée est articulée autour de 4 axes stratégiques et 15 programmes concrets de transformation. En effet, le premier axe « structuration et accompagnement des acteurs » ambitionne de mettre en œuvre des dispositifs d'appui différenciés, permettant de garantir une montée en gamme de l'offre artisanale, ainsi qu'un renforcement de la résilience et de la compétitivité des acteurs, a précisé la responsable. 

Le deuxième axe, « modernisation des filières artisanales », est basé quant à lui sur des actions ciblées couvrant l’ensemble de leur chaîne de valeur, tandis que le troisième consiste en « la valorisation de l'humain » à travers l'amélioration du niveau de qualification des artisans, la valorisation de leur savoir-faire authentique et l'appui à leur inclusion sociale, en particulier les femmes artisanes et les acteurs en situation vulnérable.

En ce qui concerne le 4ème axe, il porte sur « l'amélioration du cadre sectoriel » en se basant sur le renforcement de la veille sectorielle ainsi que l'optimisation de l'organisation du secteur, a-t-elle fait savoir

A noter que depuis le diagnostic jusqu’à la définition des projets stratégiques, l’étude s’est appuyée sur une démarche participative incluant l’ensemble des parties prenantes du secteur, à savoir les professionnels du secteur, les Chambres d’Artisanat et Fédération des Entreprises d’Artisanat, la Maison de l’Artisan, ainsi que les différents partenaires publics et privés.


 

  


Dans la même rubrique :
< >