Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Architecture : Le patrimoine culturel est également architectural


le Mercredi 20 Janvier 2021



Architecture : Le patrimoine culturel est également architectural
C’est à l’occasion de la célébration de la 35ème Journée nationale de l’architecte, organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le Conseil national de l’Ordre des architectes, que s’est fait ressentir le besoin de communiquer sur le métier de l’architecte. Lancée par l’Ordre des architectes du Maroc, cette campagne est destinée à rapprocher davantage l’architecte du citoyen et à le sensibiliser sur son rôle, ses compétences et sa responsabilité.

La campagne de communication qui est conçue pour atteindre entre cinq et sept millions de Marocains se décline en plusieurs phases, dont la première focalisera sur les médias et réseaux sociaux pour diffuser trois capsules vidéo (arabe, français et en dialecte) qui expliquent en termes simples et synthétiques le métier d’architecte.

Pour accompagner cette diffusion, le site web bilingue «choisistonarchitecte.ma», dédié à la campagne a été mis en ligne, dans le but de permettre au citoyen de contacter les 12 Conseils régionaux de l’ordre des architectes. Tenue cette année sous le thème «L’aménagement territorial post-Covid: Cas de la ville de Dakhla entre défis et perspectives», cette journée est une occasion de souligner le rôle de l’architecte dans l’acte de bâtir mais aussi de rappeler sa participation dans le développement territorial.

Deux conventions portant sur l’élaboration de la charte architecturale et la promotion de l’éco-cité de Dakhla ont été signées lors de cette célébration. 

Ainsi, la première convention porte sur l’élaboration d’une charte architecturale de Dakhla et constitue un moyen de promotion d’une approche novatrice d’encadrement de la production architecturale, urbanistique et paysagère et de gestion concertée de la qualité du cadre de vie.

Quant à la seconde convention cadre, elle porte sur la mise en œuvre des recommandations de l’étude relative à «Dakhla Eco-cité’’, en vue de mettre en place des programmes d’actions exemplaires traitant de façon concomitante les questions de transport et de mobilité, de services urbains, d’habitat, d’énergie, de ressources et d’aménagement urbain en vue de soutenir la croissance et l’attractivité des villes.

La transition de la ville de Dakhla vers une éco-cité est conçue comme un levier et un outil de marketing territorial consensuel qui va renforcer son positionnement à l’échelle nationale et internationale. 

Le projet de Dakhla se pose ainsi en opération pionnière d’un modèle architectural pour les générations futures comme ont pu l’être les médinas et l’architecture oasisienne, dans leur dimension patrimoniale et culturelle.

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 3 Mars 2021 - 18:19 Le 18 : un Riad culturel à Marrakech