Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Allégement ou levée du confinement...la parole est au gouvernement


Rédigé par S.J le Mardi 9 Juin 2020

Alors que les Marocains attendent impatiemment l’allocution du chef du gouvernement, sur la stratégie de la levée du confinement, El Othmani a évoqué lors d’une interview, un «allègement du confinement sanitaire», basé sur quatre principes.



Le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Othmani, lors d'une réunion par visioconférence, du Conseil de Gouvernement (Ph. MAP)
Le Chef du Gouvernement, Saad Dine El Othmani, lors d'une réunion par visioconférence, du Conseil de Gouvernement (Ph. MAP)
Depuis plus d’une semaine, des rumeurs concernant un éventuel report de la date du déconfinement, se propagent comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux, pour pallier l’absence de transparence du gouvernement sur cette question. Prolongation ou non du confinement, déconfinement partiel ou total, relance des déplacements entre les villes, tant de questions sans réponse, à une journée de la date butoir de la levée de l’état d’urgence sanitaire, reconduit deux fois de suite depuis son annonce en mars dernier.

El Othmani se prononce mais reste ambigu

Lors d'une interview avec le journal électronique Arabic post, le Chef du gouvernement a développé un peu le plan de déconfinement, soulignant qu’il s’agira dans un premier temps d’un «allègement du confinement», sans pour autant donner une date précise. «L’atténuation reposera sur quatre principes, dont le premier est le gradualisme», a précisé El Othmani, soulignant que la «progressivité», sera «accompagnée par des mesures correspondantes en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique».

Le deuxième principe concerne la prise en compte de la «différence» entre provinces et régions en fonction de la situation épidémique locale. Pas du tout étonnant, du fait que le taux de reproduction (RO), qui est dans les alentour de 0,75 connait des variations selon les régions. Rappelons que certains clusters dans les villes de Casablanca, Marrakech, Tanger et Rabat, continuent de faire des victimes quotidiennement. Ce qui amène au troisième principe, annoncé par El Othmani, qui est celui de la réversibilité des mesures. Il a indiqué que les mesures d'allègement du confinement, peuvent être suspendues, en cas d'apparitions d’un nouveau cluster dans une province.

Concernant le quatrième principe, il s’agit de la discrimination «positive».  C’est un processus qui offre «une plus grande protection aux groupes dits fragiles sur le plan de la santé, tels que les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes atteintes de maladies chroniques», indique le Chef du gouvernement.

Ceci dit, il a précisé que les mesures préventives dictées par les autorités sanitaires, doivent être maintenues, notamment, les gestes barrières, l'obligation de port du masque, la protection sociale et l'hygiène personnelle et dans les milieux professionnels.

Le gouvernement est attendu le 10 juin à la chambre des conseillers avec les rapports détaillés des ministres de la Santé, de l’Intérieur et de l’Économie et des Finances pour annoncer au public les nouvelles dispositions à mettre en place à partir de ce mercredi 10 juin.

  


Dans la même rubrique :
< >