L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Alerte Santé : Une hépatite inconnue s’attaque aux enfants


Rédigé par La rédaction le Mardi 19 Avril 2022

Plusieurs cas d’une hépatite aux origines inconnues ont été décelés au Royaume-Uni, en Espagne et en Irlande. Pour le moment, aucun décès n’a été rapporté par les autorités de santé.



L'Organisation mondiale de la santé (OMS) surveille des cas d'hépatites chez des dizaines d'enfants au Royaume-Uni. Pour le moment, l'origine reste à déterminer mais certains enfants ont dû bénéficier d’une transplantation du foie.

Depuis ces dernières semaines, les cas s’enchaînent en Europe. Le 5 avril dernier, le Royaume-Uni avait signalé à l'OMS dix cas d'hépatites graves en Ecosse. Un chiffre revu à la hausse et ramené à 74 cas trois jours plus tard. Et d’autres pays européens semblent également touchés. Moins de cinq cas confirmés ou possibles ont été rapportés en Irlande, et trois cas en Espagne. Pour le moment, aucun décès n'a été recensé.

"Aucun autre facteur de risque épidémiologique n'a été identifié à ce jour, notamment des voyages récents à l'international", assure l'OMS, qui "surveille de près la situation" et ne recommande aucune restriction de voyage avec le Royaume-Uni et les autres pays où des cas ont été identifiés.

Actuellement, cette hépatite touche principalement les enfants de moins de 10 ans. Elle se caractérise par une jaunisse, des diarrhées, des vomissements et des douleurs abdominales. Chez les enfants atteintes par cette maladie, les chercheurs n’ont pas identifié les virus classiques de l’hépatite (A à E).

Plusieurs pistes envisagées

Les experts ont exclu tout lien possible avec le vaccin contre le Covid-19. Toutefois, ils continuent d’enquêter sur un lien possible avec le virus du Covid-19 ou une autre infection. Des "mesures d'hygiène normales" comme le lavage des mains "aident à réduire beaucoup des infections sur lesquelles nous enquêtons", a rappelé Meera Chand, de l'agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA).

On parle ainsi d'hépatite car il s'agit là d'une inflammation du foie. Toutefois, les virus habituels de cette maladie (A à E) n'ont pas été détectés chez les enfants atteints. L'OMS a donc annoncé lancer des recherches "pour comprendre l'étiologie de ces cas".

Les premières hypothèses sur ce qui pourrait rendre ces enfants malades incluent une exposition toxique à des aliments, des boissons ou des jouets. Les scientifiques se penchent également sur d'autres causes possibles comme, par exemple, des facteurs environnementaux.

Toutefois, pour l'heure, le principal suspect est l'adénovirus, un groupe de virus souvent à l'origine de rhumes ou d'infections respiratoires. Ils peuvent être à l'origine d'une hépatite, même si les enfants en bonne santé tombent rarement gravement malades. Ces adénovirus ont, en effet, été détectés chez plusieurs enfants touchés par la présente maladie.

Autre hypothèse: un lien avec le Covid-19. Plusieurs de ces enfants ont été testés positifs au SARS-Cov-2 avant ou pendant leur hospitalisation. Une piste qui est envisagée mais qui est pour le moment loin d'être confirmée. Les autorités sanitaires ont en revanche écarté tout lien avec le vaccin anti-Covid puisqu'il n'a été administré à aucun des enfants.