L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Akhannouch : « la problématique de l’eau est un héritage ancien »


Rédigé par L'Opinion Lundi 15 Mai 2023

Face aux critiques de l’opposition sur la question de l’eau, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rappelé que l’Exécutif est responsable en essayant de régler, le plus vite possible, une problématique « héritée des gouvernements précédents ». Détails.




Exacerbé par une sécheresse inédite, le stress hydrique a atteint des proportions tellement inquiétantes qu’il est devenu une préoccupation nationale. Actuellement, le taux de remplissage des barrages ne dépasse pas 32%. Certaines régions comme Casablanca sont dans un état critique avec des réserves à hauteur de 7% au niveau du barrage d’El Massira.

Pour remédier à cet état critique, le gouvernement fait la course contre la montre pour sauver la situation en accélérant le projet d’interconnexion hydrique entre le bassin de Sebbou, Bouregreg et Oum Er-Rbia qui devrait profiter également à Casablanca et faciliter son approvisionnement.
Mais, le paquet est mis sur la nouvelle station de dessalement de Casablanca qui devrait répondre en grande partie aux besoins de toute la région.

Face aux critiques de l’opposition, le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch a assuré que l’Exécutif travaille à plein régime afin d’accélérer les projets en cours. Dans un meeting à Casablanca, le patron du RNI a rappelé que la problématique est un leg ancien dont les complications se sont exacerbées au fil des mandats des gouvernements précédents.

Contrairement à ce qui était le cas par le passé, le gouvernement actuel ne se plaint pas. « Le gouvernement est là pour résoudre les problèmes. Nous sommes responsables et nous ne nous cachons pas derrière une posture victimaire », a-t-il martelé, ajoutant que la majorité tient à dire la réalité aux citoyens quelle qu’elle soit.

Pour rappel, le stress hydrique est devenu un problème structurel au Maroc. D’où les efforts consentis par les autorités compétentes afin de trouver des solutions durables. Le gouvernement continue la mise en œuvre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027.  

Ce programme s’articule autour de plusieurs projets urgents. En plus de l’interconnexion des bassins hydrauliques de Sebou, Bouregreg et Oum Er-Rbia, il est procédé à la programmation de nouveaux barrages et l’actualisation des coûts d’une vingtaine de barrages prévus, permettant ainsi d’augmenter la capacité de stockage de 6,6 milliards m3 d’eau douce.

En parallèle, plusieurs stations de dessalement de l’eau de mer de réutilisation des eaux usées traitées sont programmées également. Pour faire vite, le budget alloué à ces projets a été augmenté à 143 milliards de dirhams sous Hautes instructions royales.
 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Février 2024 - 20:09 Mairie de Rabat: Asmaa Ghlalou démissione







🔴 Top News