Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

ASMEX : Vers une conquête du marché chinois


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Mercredi 4 Novembre 2020

Tandis que le marché européen peine à se relever de la récession, la Chine continue sa reprise de croissance, une aubaine pour les exportateurs marocains, selon l’ASMEX qui scrute les opportunités à saisir.



ASMEX : Vers une conquête du marché chinois
La pandémie de la Covid-19 a terrassé l’économie mondiale en réduisant fortement les échanges commerciaux. Au moment où le Marché européen semble à la merci d’une deuxième vague de propagation de la Covid-19, l’économie de la Chine, qui semble maîtriser la pandémie, retrouve son élan. Ceci constitue une aubaine pour les exportateurs marocains cherchant de nouveaux débouchés face à la crise du marché européen. Lors du 4ème webinaire de la série « Doing business », tenu conjointement avec le cabinet Harvard Consulting le mercredi 28 octobre 2020, animé par M. Camille Verchery, CEO et fondateur de VVR International, l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) s’est penchée sur les opportunités que peuvent saisir les exportateurs marocains sur le marché chinois dans la période posthume à la pandémie. 

Reprise de l’économie chinoise
Au moment où plusieurs puissances économiques ne parviennent pas à sortir de l’emprise de la récession, la Chine affiche des signes de rétablissement. Selon M. Verchery,  la situation sanitaire en Chine semble maîtrisée et l’économie relancée avec une reprise d’activité à 100% des usines. L’économie chinoise connaît d’ores et déjà une reprise progressive de 3,2% au 2ème trimestre 2020, sachant qu’il est prévu que la croissance atteingne 8% en 2021. 

L’activité industrielle et commerciale redémarre à 95% avec des prévisions d’une hausse d’investissements étrangers à 6%, soit 150 milliards de dollars. « Sous l’effet de la pandémie et le changement des habitudes de consommation, nous constatons l’apparition de nouveaux secteurs porteurs avec une concentration sur l’innovation », souligne M. Verchery. Toutefois, la crise a impacté négativement le tourisme, la restauration et le luxe, mais, en parallèle, l’e-commerce et les magasins de proximité renforcent leur présence. A fin juin 2020, les industries en croissance sont les produits laitiers et œufs (+11,63%), la viande (+14%) et les poissons et crustacés (+11,5%).

Marché chinois : une aubaine pour les exportateurs marocains
Les exportateurs marocains ont du terrain à conquérir pour se positionner davantage dans «  la terre du milieu ». Entre 2018 et 2019, les exportations du Maroc vers la Chine ont connu une baisse légère de 3,9%, passant de 270 millions de dollars à 259,5 millions. 

Le Maroc peut compter sur une offre exportable diversifiée, les produits marocains les plus exportés vers la Chine sont les minerais (sulfate et cuivre en particulier), les produits de la mer, les produits aéronautiques et les produits d’automobile. D’autres produits peuvent booster les exportations marocaines en Chine, à savoir l’huile d’olive, le cuir (cuir de vache ou peau de mouton) et particulièrement les produits de luxe (chaussures, sacs à main).

Encore faut-il que les exportateurs se préparent à une concurrence très rude, surtout de la part des pays européens, a précisé M. Verchery, qui a recommandé aux exportateurs marocains de favoriser les produits les plus compétitifs.

Anass MACHLOUKH 

Repères

La demande sur les produits Halal en Chine
Avec plus de 24,4 millions de personnes appartenant à la population musulmane en Chine, le marché de la nourriture Halal constitue une niche très intéressante pour les exportateurs marocains, sachant que le Halal en Chine s’élève à 594 Mds CNY en 2020. La demande porte sur les produits transformés (produits de santé, produits à base de viande et produits snackings) comme sur les produits non transformés (viande, volaille, lait, miel, poisson, plantes, légumes, fruits, haricots, arachides, noix de cajou, noisettes, noix et céréales…)
Maroc-Chine : des relations de plus en plus fortes 
Les relations sino-marocaines ont pris un nouvel élan après la visite de SM le Roi Mohammed VI à Pékin en 2016, laquelle s’est conclue par la signature d’un partenariat stratégique renforcent la coopération entre les deux pays à tous les niveaux, et notamment la coopération économique et commerciale. La pandémie de la Covid-19 a également été une occasion pour les deux pays d’affermir leur partenariat en matière sanitaire. Le Maroc et le laboratoire chinois CNBG avaient conclu, jeudi 20 août à Rabat, deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19.