Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Environnement

A peine 10% des déchets en plastique recyclés au Maroc


Rédigé par AB le Samedi 22 Juin 2019

Le WWF déplore l’absence d’une taxe sur les déchets au Maroc *Jusqu’à 60% des débris en plastique mal gérés



A peine 10% des déchets en plastique recyclés au Maroc
Les déchets en plastiques sont omniprésents en Méditerranée.Le constat est, celui de WWF (Fonds mondial pour la nature), première organisation mondiale de protection de l’environnement, dressé dans son nouveau rapport « Stoppons le torrent de plastique : comment les pays méditerranéens peuvent sauver leur mer ». Un document qui passe au crible la gestion des déchets plastiques des vingt-deux pays du pourtour méditerranéen, dont le Maroc.

« 600.000 tonnes de déchets en plastiques sont jetés dans les eaux méditerranéennes. Cela équivaut à jeter 33.800 bouteilles de plastique jetées dans la mer chaque minute. Sans action, ce nombre se quadrupler d'ici 2050 » souligne le WWF.

La région méditerranéenne produit 10% de tous les produits en plastiques. Elle est la quatrième productrice mondiale de produits en plastiques. Ses habitants et visiteurs génèrent 24 millions de tonnes de déchets plastiques chaque année, affirme la même source.

L’Organisation spécialisée de l’ONU indique, par ailleurs, que plus de 5% des déchets sont livrés par le Maroc en Méditerranée. Et d’ajouter que le Royaume ne recycle que 10% des déchets, ajourant que le Royaume importe également des déchets plastiques.

Le rapport du WWF, publié à l'occasion de la journée mondiale de l’Océan, célébrée le 8 juin, note, par ailleurs, que le Maroc contribue à hauteur de 1,9% du total de la production de plastique dans la région (27,81 millions de tonnes), et 2,3% de déchets de plastique (environ 24 millions de tonnes). 

En outre, les déchets en plastiques contrôlés en provenance du Maroc représentent 1,2% des 17,45 millions de tonnes produites, ce qui indique que jusqu’à 60% des débris en plastique sont mal gérés.
WWF note aussi le développement de ramasseurs de déchets clandestins qui collecteraient jusqu’à 5% de la production de déchets plastiques, et dont 10% seraient des enfants.

L’Organisation pointe également du doigt le fait que le Maroc ne dispose pas de taxe sur les déchets, contrairement à ses voisins méditerranéens tels que l’Italie, la France et la Grèce.

Malgré toutes ces critiques, l’organisation a salué l’adoption par le Maroc de la loi n ° 77-15 interdisant la fabrication, l’importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation de sacs en plastique, adoptée par le Parlement en novembre 2015 et entrée en vigueur le 1er juillet 2016.

Le rapport estime, enfin, à 23 millions d’euros la perte économique due aux effets de la pollution plastique pour le Maroc. 

La France est le pays du pourtour méditerranéen qui produit le plus de déchets plastiques, dont plus de 10.000 tonnes atterrissent dans cette mer semi-fermée, souligne le WWF.

A. CHANNAJE
12/6/2019