Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

66.800 Marocains ont reçu une nationalité européenne en 2019


Rédigé par le Lundi 15 Mars 2021

Selon des statistiques sur la citoyenneté publiées par Eurostat ce lundi 15 mars, les ressortissants Marocains constituaient, en 2019, le groupe le plus important parmi les nouveaux citoyens de l'UE. Les États membres de l'UE ont accordé la citoyenneté à plus de 700.000 personnes en 2019.



66.800 Marocains ont reçu une nationalité européenne en 2019
Il s’agit de 66.800 ressortissants Marocains, dont 84% ont acquis la nationalité espagnole, italienne ou française. Ils sont suivis des ressortissants Albanais ( 41.700, dont 62% ont acquis la nationalité italienne), les Britanniques ( 29.800, 75% ont acquis la nationalité allemande, suédoise ou française ), et Syriens ( 29.100, essentiellement naturalisés en Suéde ).

Par rapport à 2018, les Marocains et les Albanais sont restés les principaux récipiendaires, tandis que les Britanniques sont passés de la septième à la troisième place.

Notons également qu’en 2019, environ 706.400 personnes ont acquis la citoyenneté d'un État membre de l'UE où elles résidaient, contre 672 300 en 2018 et 700.600 en 2017. La majorité de ceux qui ont obtenu la citoyenneté d'un État membre de l'UE étaient auparavant citoyens d'un pays tiers ou apatride, tandis que les anciens citoyens d'un autre État membre de l'UE représentaient 13% du nombre total de nationalités acquises.

Les Roumains (26.600 personnes), les Polonais (12.600) et les Italiens (8.700) sont restés les trois plus grands groupes de citoyens de l'UE acquérant la citoyenneté d'un autre État membre de l'UE, comme en 2018.

Il convient également de souligner que la plupart des nouvelles nationalités ont été accordées par l'Allemagne (132.000, soit 19% du total de l'UE), l'Italie (127.000, 18%), la France (109.800, 16%), l'Espagne (99.000, 14%) et la Suède (64.200, soit 9%), représentant 75% des nouvelles nationalités accordées dans l'UE en 2019.

Taux de naturalisation le plus élevé en Suède

Le taux de naturalisation est le rapport du nombre de personnes ayant acquis la nationalité d'un pays au cours d'une année sur le nombre de résidents étrangers dans le même pays au début de l'année. En 2019, les taux de naturalisation les plus élevés ont été enregistrés en Suède (7,0 nationalités accordées pour 100 résidents étrangers), en Roumanie (4,7) et au Portugal (4,4), suivis de la Finlande (3,8), des Pays-Bas (3,2) et de la Belgique (2,9).

À l'autre extrémité de l'échelle, des taux de naturalisation inférieurs à 1 acquisition de la citoyenneté pour 100 résidents étrangers ont été enregistrés en Lituanie (0,2), au Danemark (0,3), en Estonie (0,4), en Tchéquie (0,5), en Lettonie (0,6), en Autriche (0,7) , La Bulgarie et la Slovaquie (0,8 chacun) ainsi que Malte et l'Irlande (0,9 chacun).

  


Dans la même rubrique :
< >