Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Environnement

3 nouvelles espèces de ptérosaures à dents découvertes au Maroc


Rédigé par O.A le Lundi 30 Mars 2020

Une équipe internationale de scientifiques vient d'identifier trois nouvelles espèces de ptérosaures grâce à des fossiles découverts dans la région d'Arfoud au Maroc.



C’est une nouvelle découverte qui vient enrichir les connaissances sur l’évolution de créatures d’un autre âge : trois nouvelles espèces de reptiles volants qui vivaient au Maroc il y a près de 100 millions d'années. Les auteurs de cette découverte  sont des chercheurs marocains et américains dirigés par le professeur David Martill, paléontologue à l'Université de Portsmouth.

Selon le résumé en ligne de l’étude qui révèle cette nouvelle découverte « les fossiles des lits du Crétacé moyen Kem Kem du Maroc ont contribué à mettre en lumière la diversité des ptérosaures de cette époque et à fournir une fenêtre sur la diversité d'un assemblage de ptérosaures continentaux de cette période de transition critique ».

Les nouveaux ptérosaures identifiés à partir de morceaux de mâchoires et de dents trouvés dans les lits du Crétacé moyen dans le célébrissime plateau de Kem Kem, avaient des envergures de trois à quatre mètres. « Ces pêcheurs aériens saisissaient leurs proies en utilisant un ensemble meurtrier de grosses dents en forme de pointe qui formaient une pince très efficace » explique un porte-parole de l'université de Portsmouth cité par The Guardian.

« Malgré leurs trois à quatre mètres d'envergure, ces ptérosaures étaient de véritables poids plumes, avec des os aussi fins que du papier et remplis d'air, très semblables à ceux des oiseaux. Cela a permis à ces créatures d'atteindre des tailles incroyables tout en étant capables de décoller et de s'envoler » précise Megan Jacobs, doctorante en géosciences à l'université Baylor et auteure principale de l'étude publiée dans le journal Cretaceous Research. La scientifique -citée par Futura Science- précise que « les fossiles de ptérosaures sont très rares, la plupart étant trouvés en Europe, en Amérique du Sud et en Asie ».

Il faut ainsi imaginer ces créatures dantesques dominer le ciel en volant sur des centaines de kilomètres. Tels les albatros d’aujourd’hui, ces ptérosaures se saisissaient de poissons grâce à leurs becs bien adaptés. Encore une vision de la Terre de jadis qui se précise, grâce à la richesse géologique et paléontologique du Maroc.