Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

100 jours du gouvernement : l’essentiel de l’interview d’Akhannouch avec 2M et Al Oula


le Mercredi 19 Janvier 2022

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a été l’invité, mercredi à 22h00, d’une émission spéciale retransmise en différé par les des deux chaînes nationale Al Aoula et 2M à l’occasion des 100 premiers jours du gouvernement. Ci-après un florilège des principales réponses du chef de l’exécutif :



100 jours du gouvernement : l’essentiel de l’interview d’Akhannouch avec 2M et Al Oula
- Les 100 jours du gouvernement ont été marqués par des signes clairs de fidélité aux promesses et engagements annoncés. Les mesures jusque-là prises dénotent du respect par le gouvernement de ses engagements.
 
- Il y a aujourd’hui beaucoup d’attentes et les citoyens veulent voir des résultats concrets, plutôt que de voir le chef du gouvernement. Nous ne parlons pas assez, mais travaillons beaucoup. 
 
- Le traitement des dossiers sur la table du gouvernement est fait avec sérieux et harmonie entre les différentes composantes du gouvernement.
 
- Les gens vaccinés contre le Covid-19 sont totalement immunisés contre le variant Omicron, mais le taux des ceux qui ont reçu la 3ème demeure faible (environ 22%).
 
- La fermeture des frontières était une décision juste et le gouvernement est tenu de respecter les orientations des comités scientifiques avec de prendre n’importe quelle mesure de réouverture.  
 
- Les prix des produits de première nécessité demeurent inchangés. L’augmentation du prix de certains produits est, quant à elle, temporaire et liée à la conjoncture mondiale actuelle.
 
- Le pouvoir d’achat des citoyens n’a pas été affecté grâce au concours de la Caisse de compensation et nous ne pouvons évoquer sa réforme pour l’heure actuelle en raison de la pandémie.
 
- La mise en œuvre du chantier de la Couverture sociale généralisée n’est pas aisé, car il faudra, entre autres, un mode de cotisation spécial pour chaque catégorie socio-professionnelle.
 
- La digitalisation du secteur de la Santé est importante et nous y travaillons pour présenter le chantier à SM le Roi.
 
- Les marocains demandent aujourd’hui un système de Santé efficace et efficient, l’égalité des chances de tous les élèves et l’emploi. Le capital humain est le point focal de l’Etat-social. 
 
- Quelque 9 milliards de dirhams ont été consacrés dans la loi de finances à la Santé et l’Education. Un CHU est prévu à Errachidia dans ce cadre et 500 millions de dirhams ont été réservés aux personnes handicapées. 
 
- Le secteur agricole consomme 85% des ressources en eau. Le plan 2021-2027 et le dessalement d’eau est l’une des solutions au stress hydrique.
 
- Près de 26.000 entreprises ont levé un financement grâce au programme « Intelaka ».