Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

​Emploi : L’axe Casa-Rabat demeure le plus attractif pour les employés


Rédigé par le Samedi 20 Mars 2021

En raison de la crise sanitaire et de ses répercussions sur les entreprises et les employés, la population marocaine se pose de plus en plus de questions quant à la qualité de l’emploi et les conditions de travail. Une étude de « Rekrute.com » a répondu à ces questions.



« L’entreprise idéale n’existe pas, surtout au vu de la crise sanitaire actuelle durant laquelle toutes les composantes du marché de l’emploi ont dû doubler d’efforts pour réussir les défis imposés par cette situation exceptionnelle », peut-on lire dans un communiqué de « Rekrute.com », un site d’annonces et offres d’emploi au Maghreb.

L’enquête en question, qui a ciblé près de 1.000 répondants, a permis de dresser un portrait de l’entreprise idéale aux yeux des marocains un an après le début de la crise.

Il en ressort que près de 23% des répondants estiment qu’une grande entreprise représente l’employeur idéal, contre 22% souhaitant travailler à leur propre compte. Viennent ensuite les très grandes entreprises (TGE) avec une proportion de 21%.

Les TPE ( micro-entreprise ou très petite entreprise, avec effectif inférieur à 50 salariés) et PME (petite et moyenne entreprise, avec un effectif inférieur à 500 salariés) attirent ensemble 20% des Marocains.
Le secteur public, quant à lui, n’intéresse que 12% des répondants ciblés. « Nous ne notons pas vraiment de différence sur ces choix par rapport à l’enquête effectuée en 2017, si ce n’est une légère baisse de l’attrait du secteur public », peut-on lire dans l’étude.

Valeurs de l’entreprise, conditions de travail et mobilité

Les Marocains, notons-le, sont de plus en plus exigeants quant à la qualité de l’emploi. Ainsi, un trio de tête se détache parmi les valeurs les plus importantes pour les marocains. En 1 ère position, les répondants votent pour « l’engagement et la confiance », suivi par « le respect de l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle », puis en 3 ème position les marocains optent pour « la transparence et le partage ».

Concernant le lieu de travail, les marocains optent pour le travail en open-space pour plus d’échange, ou pour le télétravail. A ce propos, l’étude révèle que 55% préfèrent travailler en présentiel contre 45% en télétravail, dont plus de la moitié préconisent le télétravail au moins quelques jours par semaine.

Il ressort également de l’étude que 80% des marocains sont prêts à changer d’emploi malgré la crise sanitaire ce qui témoigne d’un « regain d’optimisme et d’activité ». Aussi, l’étude révèle que la mobilité ne freine pas les candidats si ces derniers estiment que le poste est attractif. Plus de 66% des répondants expriment clairement leur disposition à changer de ville pour un emploi.

Dans ce sens, une forte concentration d’intérêt est remarquée autour de l’axe Casablanca-Rabat, qui ne finit d’intéresser les marocains grâce à la diversité des entreprises qui y sont installées. D’ailleurs, l’enquête révèle que 37% des répondants souhaitent travailler à Casablanca et 22% à Rabat. Tanger, quant à elle, est presque arrivé au niveau d’attractivité de Rabat avec une proportion de 20%  de répondants souhaitant s’y déplacer.

Il convient de noter que les répondants, titulaires de bac+4, bac+5 ou plus, sont majoritairement âgés de 25 à 44 ans, avec une proportion de 76%.  Presque 60% des répondants sont des hommes et 40% des femmes. Aussi, « Rekrute.com » précise qu’une proportion de 44% des répondants justifie de plus de 10 ans d’expérience. 30% parmi eux ont entre 0 et 4 ans d’expérience. 10% ont entre 4 à 6 ans d’expérience.