Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

​Derb Ghallef : Saisie importante de smartphones volés en Europe


Rédigé par le Vendredi 30 Octobre 2020

Près de 3000 smartphones, volés en Europe et entrés de manière illégale au Maroc, ont été saisis, lors d’une descente de la police judiciaire de Casablanca à Derb Ghallef.



​Derb Ghallef : Saisie importante de smartphones volés en Europe
Sur instruction du parquet général, les éléments de la sécurité nationale ont effectué, jeudi 29 octobre, une descente à Derb Ghallef, en collaboration avec Europol, l’agence européenne de police criminelle.
 
En outre, la police judicaire a auditionné les commerçants responsables de la vente de ces smartphones, afin d’identifier leurs fournisseurs, ainsi que les moyens utilisés pour introduire ces téléphones sur le sol marocain. A ce propos, les vendeurs affirment qu’ils ignoraient que ces téléphones étaient volés et que cette saisie leur coûterait une perte financière importante, avançant que l’acquisition des smartphones en question s’est faite de manière habituelle suite à des transactions avec des importateurs avec lesquels ils font couramment affaire.
 
Il s’agit du "Find X2 Neo" de la marque Oppo, nous rapporte un commerçant de la « Joutia », ajoutant que ce serait suite à une plainte de la société responsable de la distribution des téléphones de la marque au Maroc, que cette descente a eu lieu.
 
Pour leur part, les responsables de la société ont nié avoir déposé plainte contre les commerçants de la « Joutia ». Ils affirment que l’enquête a été ouverte par Europol, et poursuivie au Maroc en coopération avec les services de la sécurité nationale puisqu’il s’agit de téléphones volés en Europe.
 
De ce fait, les commerçants de la « Joutia » ont organisé une manifestation devant la société qui représente la marque, et ont laissé entendre la décision de ne plus faire affaire avec cette enseigne, qui était méconnue sur le marché marocain il y a quatre ans, et qui s’est fait connaitre par les consommateurs grâce aux commerçants de Derb Ghallef, poursuivent-ils.
 
Actuellement, les enquêteurs s’intéressent aux grossistes qui introduisent ces marchandises de manière encore inconnue au Maroc, sans passer par les services de la douane.