Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Tennis : Au CMC, c’est le grand succès


Rédigé par M. BELAOULA le Lundi 4 Janvier 2021

Le dernier week-end de l’année 2020 a permis aux Municipaux du club casablancais de clôturer leur tournoi interne



Tennis : Au CMC, c’est le grand succès
Tout d’abord, tous nos vœux de santé, de bonheur et de prospérité à tous nos fidèles lectrices et lecteurs à l’occasion de la nouvelle année 2021, après avoir vécu une année 2020 assez spéciale qui est, vraiment, à oublier. Cette douloureuse année où l’on a profité de son dernier week-end pour jouer les dernières péripéties du tournoi interne du Cercle Municipal de Casablanca (C.M.C). Là où l’on avait connu les premiers fameux internationaux du Maroc de tennis. Ce club du parc de la ligue arabe qui a commencé à renaître de ses cendres depuis l’avènement de son jeune président, Abdelilah Bennis, un ex première série de la génération des Chakrouni, Dlimi, Saber…The right man in the right place.

Un homme du métier qui a trouvé un apport inconditionnel auprès de la Mairie de Casablanca pour accomplir sa tâche comme il le faut. 

D’ailleurs, c’est l’adjoint au Maire, chargé des affaires culturelles et sportives, M. Abdelmalek Lakehayli, qui a, de nouveau, présidé la cérémonie de clôture où il a tenu à féliciter l’ensemble des participants pour avoir répondu, malgré les contraintes du coronavirus, aussi massivement à cette compétition.

Kenza sur un nuage 
Deux tableaux de «Grade 3» étaient en compétition où chez les dames, on est passé, en premier lieu, par l’antichambre des qualifs, avec le passage d’Aya Ellouzi (COC), Zineb (ACSA), Basma Chraibi (OCC) et de Sarah Essaoudi (RTCMO), chez les mieux classées du tournoi.

D’ailleurs, ce sont les deux têtes de série qui se sont croisées en finale. Du haut du tableau, c’est Nour El Ouazzani de la Noria qui s’est qualifiée en éliminant, à la suite, Ellouzi (6/3, 6/4) et, très difficilement, Bellaouchi du COC (3/6, 6/3, 14/12). De son côté, Kenya El Akili (ASAS) qui était sur un nuage, s’est offerte Essaoudi (6/0, 6/2) et sa copine du club Wassila Achouri (6/1, 6/0). Un parcours sans fautes qu’elle va confirmer en finale en ne laissant qu’un mièvre point à sa rivale, battue par 6/1, 6/0.

La loi des outsiders
Changement de décor chez les messieurs où ce sont les outsiders qui ont dicté leur loi après la chute des deux têtes d’affiche. Le n°1, Rayane El Khalifi (RUC) a calé, d’entrée, face à son coéquipier du club, Hakim Boukham (6/1, 6/3) qui va, de son côté, quitté la compétition sur ordre de Med Amine Gherdem (ASAS) moyennant 6/3, 7/6, validant, ainsi, son billet pour la finale. Pour sa part le n°2, Amine Jamji (OCC) a été stoppé en demi-finale par Ahmed Nassor (COC) sur le score étriqué de 6/1, 6/7, 10/2. Ce dernier qui va continuer sur sa lancée pour s’accaparer du titre en gagnant la finale par 7/6, 6/4. Juste à côté du CMC, c’est l’USM/TCC qui a, aussi, vécu le dernier week-end 2020 avec les finales de son «Grade 2» qui fera l’objet de notre prochaine édition.