L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Suspension de l'aide aux Palestiniens : L'Espagne affiche son "désaccord" avec l'UE


Rédigé par L'Opinion avec AFP Lundi 9 Octobre 2023

Le gouvernement de gauche espagnol a exprimé lundi son "malaise" et son "désaccord" suite à la décision de l'Union européenne, annoncée par la Commission européenne, de suspendre son aide aux Palestiniens après l'attaque du Hamas, a-t-on appris auprès du ministère des Affaires étrangères.



Le chef de la diplomatie espagnole, le socialiste "José Manuel Albares a eu une conversation téléphonique avec le commissaire" européen Oliver Varhelyi, qui a annoncé cette décision, "pour lui faire part de son désaccord", a indiqué le ministère espagnol.

La suspension de l'aide européenne au développement "a causé un malaise au sein du gouvernement espagnol", a-t-il ajouté.

Le ministère a par ailleurs indiqué que M. Albares avait demandé au chef de la diplomatie européenne, son compatriote Josep Borrel, que cette suspension soit mise à l'ordre du jour de la réunion mardi des ministres européens des Affaires étrangères qui n'ont pas été mis "au courant de cette décision" de la Commission.

Commissaire hongrois en charge du voisinage et de l'élargissement, Oliver Varhelyi a annoncé lundi que l'UE avait suspendu tous les paiements de son aide au développement en faveur des Palestiniens et décidé de réévaluer l'ensemble de ses programmes en cours.

"L'ampleur de la terreur et de la brutalité contre Israël et son peuple marque un tournant. Il n'est pas possible de faire comme si de rien n'était", a dit ce commissaire, pour justifier cette décision.

L'Union européenne, l'un des plus importants soutiens financiers aux Palestiniens, envisage de dépenser quelque 1,2 milliard d'euros entre 2021 et 2024 pour financer des projets, notamment dans l'éducation ou la santé.

Membre du gouvernement de Pedro Sanchez, l'extrême gauche espagnole avait attaqué plus tôt violemment cette suspension de l'aide de l'UE, qualifiée de "honteuse". Elle a refusé de condamner sans ambiguïté l'attaque du Hamas depuis samedi, provoquant une controverse dans le pays.

Ces positions on entraîné les critiques de l'opposition de droite. L'une des responsables du Parti Populaire (droite) au Parlement européen, Dolors Montserrat, a notamment accusé le gouvernement Sanchez d'être divisé face à une telle "barbarie" du Hamas.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News