Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Bien-Être

Rhume, grippe et Covid-19 : une similarité « nuancée » des symptômes


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Dimanche 18 Octobre 2020

Fièvre, gorge qui gratte, maux de tête, fatigue, écoulement nasal, toux… Autant de symptômes habituels du rhume automnal qui, cette année, peuvent être confondus avec ceux du Coronavirus. Difficile d’éviter la confusion. Comment donc différencier les maladies à l’apparition des symptômes ?



Rhume, grippe et Covid-19 : une similarité « nuancée » des symptômes
l’approche de l’hiver, le lot habituel de virus et autres petits maux pas toujours identifiés fait son retour. Mais cette année, les viroses ordinaires vont s’ajouter à la Covid-19, ce qui va rendre les choses plus complexes. Là où un mal de gorge, un peu de fièvre et un nez qui coule ne suscitent habituellement pas d’inquiétude et n’empêchent pas de continuer à vivre normalement, il va désormais falloir être vigilant et se poser inlassablement cette même question : est-ce un rhume, une grippe ou le Coronavirus ?

« Les premiers symptômes d’une infection Covid-19 peuvent être très similaires à ceux d’un rhume. Le rhume et le Covid-19 débutent généralement par les mêmes symptômes : on se sent fébrile, fatigué, on a le nez qui coule, on a mal à la gorge, on éternue et on peut tousser », décrit Dr. Ilham Adouane, médecin infectiologue.

Ces symptômes peuvent aussi bien se manifester en cas de contamination au Coronavirus, que pour le rhume ou la grippe. Certains de ces signes surviennent plus ou moins fréquemment selon la maladie. L’absence de fièvre fait plutôt pencher le diagnostic vers un rhume. Mais cet indice est loin d’être certain. « On peut avoir la covid-19 sans pour autant avoir de la fièvre », prévient Dr. Adouane. Il est inversement possible d’avoir de la fièvre en cas de rhume. « Dans ce cas, elle dure généralement peu de temps, moins de 24 heures », précise la spécialiste.

Un élément à prendre en compte : l’intensité des symptômes
Les rhinovirus (rhume, grippe, rhinite) circulent tout au long de l’année, c’est pourquoi on peut parfois attraper un rhume en plein été. La plupart du temps, ils induisent un simple rhume, qui s’installe lentement et peut se traduire par une congestion et un écoulement nasal, des éternuements, des maux de tête, des maux de gorge et une légère fatigue pendant trois à cinq jours. « Cependant, il arrive que des patients présentent une forte fièvre qui évoque un syndrome grippal, voire un début de Covid- 19 », indique Dr. Adouane. « De même, certaines personnes traversent des grippes ou des Covid- 19 avec peu ou pas du tout de symptômes », précise-t-elle.

Selon Dr. Adouane, le principal facteur qui différencie le rhume et la grippe de la Covid 19 sur le plan clinique est l’intensité des symptômes. « La plupart des patients qui souffrent d’une infection à rhinovirus arrivent à travailler, à s’occuper de leurs tâches quotidiennes. Ce qui est moins souvent le cas lorsqu’un patient souffre de grippe ou de Covid-19 ».

Une seule conduite à tenir : faire un test
Le seul moyen d’obtenir un diagnostic fiable est de réaliser un test : « L’unique façon d’écarter la piste du Covid-19 est de se faire tester », rappelle Dr. Adouane. De plus en plus d’individus vont se faire tester. C’est la raison pour laquelle « il est important d’avoir à disposition une quantité suffisante de tests dans les mois qui viennent », tient à préciser l’infectiologue.

Le vaccin antigrippal recommandé
Le vaccin antigrippal va aider à éviter un chevauchement entre la Covid-19 et la grippe saisonnière, puisque le Coronavirus continuera à circuler en automne et aussi en hiver.  Cette année, ce vaccin est particulièrement recommandé. « Ce n’est pas une protection infaillible : dans le meilleur des cas, elle fonctionne à 60%, ce qui signifie que si vous êtes vaccinés et que vous croisez le virus de la grippe, vous avez 6 chances sur 10 de ne pas développer l’infection. Mais cela permet de mettre plus de chances de son côté », explique l’infectiologue. Cela vous évitera non seulement des jours difficiles, mais aussi l’inquiétude et l’attente du résultat du test. Même en cas de grippe, vous isoler, le  temps que les symptômes se dissipent, sera utile pour ne pas participer à la propagation d’une maladie aussi dangereuse.

Par ailleurs, le laboratoire français Sanofi avait annoncé début septembre qu’il mettra sur le marché marocain, un vaccin antigrippal quadrivalent pour les femmes enceintes, les enfants de 6 mois à 5 ans, les personnes âgées et les personnes souffrant de  maladies chroniques (cardiovasculaires, diabète, hypertension artérielle). Selon le laboratoire pharmaceutique, ce vaccin permettra la « réduction des cas de grippe, de décès et d’hospitalisations ». Il sera mis en vente au prix de 125,30 dirhams.

Meryem EL BARHRASSI

  


Dans la même rubrique :
< >