Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Qatar 22 : La Coupe du monde la plus proche de l’Histoire


Rédigé par Rachid MADANI le Dimanche 3 Avril 2022



Les huit stades de la Coupe du monde au Qatar seront séparés de quelques kilomètres et reliés par le métro. Vous pouvez voir jusqu'à trois matches "in situ" le même jour. Lorsque la FIFA a décerné au Qatar la Coupe du monde 2022 en décembre 2010, personne ne pensait que ce serait la plus différente de l'Histoire. Au moins, et c'est certain, ce sera la Coupe du monde la plus « serrée » de l'histoire des Coupes du monde.
 
Ce sera une certitude lorsque le bal commencera à rouler en novembre au stade Al Bayt, une belle enceinte, qui accueillera le 21 novembre, le match d'ouverture entre le Qatar et l’Ecuador. Il s'agira d'une Coupe exceptionnelle en termes de technologie - ce qui est logique avec le temps qui passe - et de proximité des sites.
 
Dépense, physique et économique, pour tout le monde
 
Le fait que les huit stades de la Coupe du monde se trouvent dans un rayon de 75 kilomètres maximum offre de nombreux avantages aux footballeurs, journalistes et supporters : zéro voyage en avion ou pouvoir dormir et s'entraîner au même endroit tout au long du tournoi. "Vous pourrez assister à trois matches en personne le même jour, même si vous devrez peut-être en manquer le début ou la fin. Mais c'est un avantage qu'offre Qatar 2022, également parce que les stades seront reliés par le nouveau métro réseau qui traverse Doha », a confié à la presse, Fatma Al-Nuaimi, directrice de la communication du Comité suprême.
 
Les huit stades du Mondial
 
Sept des sites sont déjà à pleine capacité. Deux d'entre eux (Al Bayt et Ras Abu Aboud) ont été inaugurés lors de la dernière Coupe arabe en décembre. Seul « le joyau de la couronne », le stade de Lusail, qui accueillera la finale, n'a pas encore de nom. Une grande fête est prévue pour mai-juin à l'occasion de sa « cérémonie portes ouvertes ».
 
Cette proximité implique un « bonbon » pour les supporters : pouvoir assister à plusieurs matches dans la même journée. C'est, sans aucun doute, l'une des attractions pour rassembler les 1,2 million de supporters attendus au Qatar tout au long du tournoi, selon les données du Comité suprême d'organisation. Dans les huit stades, tous créés à partir d'un seul (Khalifa International), sont de véritables chefs-d'œuvre. Le lieu le plus singulier sera Ras Abu Aboud, le premier stade de l'Histoire de la Coupe du monde à être complètement démantelé après la Coupe. Ce sont au total 974 conteneurs (le même numéro que l'indicatif téléphonique du Qatar) qui composent ce stade de football spectaculaire, curieusement.
 
La plupart des sites, après la Coupe du monde, seront réduits de moitié pour ne pas créer d'« éléphants blancs » inutiles. Evidemment, il y aura du luxe, tant dans de nombreux hôtels -pas dans tous- que dans certains billets VIP, comme ceux dont jouissent les locataires des 96 chambres d'hôtel insérées dans les entrailles du stade Al Bayt (le plus éloigné). Les places sont « vendues » depuis longtemps. Un luxe asiatique dans la coupe du monde "la plus proche".
 
La finale au Lusail un stade climatisé
 
 
80 000 spectateurs pourront assister à la finale de la Coupe du monde qui se jouera au Qatar le 18 décembre, plus précisément au stade de Lusail. Peu importe la chaleur extérieure, car le stade sera parfaitement climatisé, dans l'un des luxes qui entourent ce terrain construit uniquement et exclusivement pour la célébration de la Coupe du monde. Dans les entrailles du stade et avant de sauter sur le terrain, les joueurs pourront également profiter de toutes sortes de luxes ou peut-être de nécessités du football d'aujourd'hui.
 
Vestiaire spacieux, avec différentes salles qui vont de la salle de massage typique avec trois civières, à la zone principale où se trouvent les casiers pour les 25 joueurs, une salle pour l'entraîneur, une zone d'eau chaude et froide et tout ce dont un athlète peut rêver d'avoir sous la main. L'une des grandes nouveautés que recèlent les vestiaires du stade, qui quelques semaines plus tard deviendront partie intégrante de la ville dans différents usages, est l'espace dont disposent les deux équipes pour pouvoir effectuer des exercices d'échauffement sur un gazon synthétique, de taille réduite dimensions, oui, mais qu'ils peuvent être utilisés pour tester un certain joueur hors des projecteurs et des caméras.