Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Mort de George Floyd : l’ex-policier Derek Chauvin condamné, Minneapolis explose de joie


Rédigé par Myriam Ketfi le Mercredi 21 Avril 2021

Mardi 20 avril, le jury a reconnu coupable, l'ancien policier Derek Chauvin, d'homicide et de meurtre aux deuxième et troisième degrés. La sentence sera prononcée dans quelques semaines.



Après trois semaines d’un procès sur fond de tension, l’Amérique attendait avec impatience l’annonce du verdict. Le jury, qui délibérait depuis lundi, a tranché : l’ancien agent de police Derek Chauvin, a été jugé, mardi 20 avril, coupable du meurtre de George Floyd.
 
Aux États-Unis les policiers sont rarement condamnés, mais cette fois les douze jurés ont estimé que Derek Chauvin était coupable de meurtre involontaire, en faisant subir à George Floyd des "préjudices corporels intentionnels" et "un acte éminemment dangereux pour autrui", et d'homicide involontaire par "négligence coupable".
 
Un verdict perçu comme un soulagement par les Américains, mais aussi par le président Joe Biden, qui a tenu à appeler la famille de George Floyd. « Nous sommes tous tellement soulagés », a affirmé M. Biden. « Aujourd’hui marque un jour de justice en Amérique » ,a, pour sa part, déclaré Kamala Harris la première vice-présidente des États-Unis.

Pendant une allocution officielle de la Maison-Blanche, le président américain a pointé du doigt le racisme systémique qui sévit aux États-Unis. « Personne ne devrait être au-dessus des lois, et le verdict d’aujourd’hui envoie ce message. Mais ce n’est pas suffisant », a-t-il assuré. « Le verdict de culpabilité ne fera pas revenir George. Mais ce verdict peut être synonyme d’un « changement significatif », a conclu M. Biden.

Après la joie, la lucidité

Mort de George Floyd : l’ex-policier Derek Chauvin condamné, Minneapolis explose de joie
Dès l’annonce du verdict, la foule, qui s’était rassemblée près de la cour d’audience, a célébré la condamnation en passant par des chants, des cris de joie mais aussi des larmes.
 
Dans la foule exaltée, Amber Young, cette femme Afro-Américaine qui pleure de joie explique que « maintenant on peut enfin commencer à respirer ». « Cette année a été un tel traumatisme. Désormais, j’espère que l’on pourra panser nos plaies », poursuit-elle. Ajoutant que désormais elle se battrait pour Daunte Wright, ce jeune homme noir de 20 ans tué le 11 avril lors d’un contrôle routier par une policière blanche dans la banlieue de Minneapolis.
 
Bien que cette condamnation soulage, pour de nombreux Noirs américains, un changement paraît insaisissable. Le pasteur de la Trinity United Church of Christ à Chicago, Otis Moss III, a déclaré que « le verdict de culpabilité de mardi s'attaque à un symptôme, mais nous n'avons pas encore traité la maladie ». 

Une sentence annoncée dans quelques semaines
 
Le juge Peter Cahill annoncera la sentence dans huit semaines. La sentence la plus probable est d’un emprisonnement d’une durée de douze ans, en effet le système judiciaire du Minnesota envisage cette peine pour meurtre dans le cadre d’une première condamnation, ce qui est le cas de Derek Chauvin.
 
Les procureurs peuvent tout de même demander une peine allant jusqu’à 40 ans de prison contre l’ancien policier, si le juge Peter Cahill retient des circonstances aggravantes. Une éventualité qui paraît peu envisageable compte tenu du casier vierge de M. Chauvin.