Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Les Afghans crient famine aux Etats-Unis


Rédigé par Achraf EL OUAD le Mercredi 8 Septembre 2021

Les réfugiés afghans se sont tournés vers les réseaux sociaux pour dénoncer la nourriture minuscule qu'ils reçoivent dans les installations américaines.



 
Quelques semaines après avoir fui la conquête rapide de l'Afghanistan par les talibans, les réfugiés afghans critiquent les conditions minables dans les camps américains.

En fait, l'écrivain et traducteur Hamed Ahmadi, l'un des Afghans chanceux à avoir obtenu une sortie du pays déchiré par la guerre, a publié un tweet de Fort Bliss au Texas, l'un des nombreux endroits où les réfugiés sont détenus en attendant la réinstallation. Dans le tweet, Ahmadi a montré la nourriture distribuée aux réfugiés pour le dîner. Le repas consistait en quelques tranches de poulet, accompagnées d'une petite boule de fruits mélangés.
 
Insistant sur le fait qu'il « ne se plaignait pas », Ahmadi a toutefois ajouté qu'après avoir mangé le petit plat, les réfugiés devraient attendre 12 heures pour leur prochain repas. Il a conclu en déclarant que la vie de réfugié pouvait être « sûre mais jamais facile et favorable ».
Des centaines de milliers de ressortissants afghans ont été déplacés à l’échelle internationale le mois dernier après qu'un balayage rapide des talibans à travers l'Afghanistan a entraîné la chute du gouvernement soutenu par la coalition internationale à Kaboul.

Les Etats-Unis à eux seuls ont transporté par avion plus de 124 000 personnes du pays et ont continué à relocaliser les Afghans depuis. De nombreux réfugiés évacués sont actuellement hébergés dans des bases militaires américaines à travers le pays, dans l'attente d'une solution plus permanente à leur situation difficile.

Par ailleurs, plusieurs internautes ont critiqué le message d'Ahmadi dans les commentaires, affirmant qu'il devrait se sentir «reconnaissant» pour son sauvetage par les Etats-Unis alors que d'autres ont défendu Ahmadi, soulignant que sa situation en tant que réfugié était un sous-produit de l'attaque menée par les Etats-Unis en Afghanistan pendant deux décennies.

  


Dans la même rubrique :
< >