Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

La restructuration : urgence oblige !

Basket-ball


Rédigé par Mohamed MELLOUK le Mercredi 29 Avril 2020

Plan du Comité Provisoire pour redresser la balle orange



Le dernier rassemblement de l’équipe nationale avant le confinement.
Le dernier rassemblement de l’équipe nationale avant le confinement.
D’ici la fin de la prolongation du confinement, prévue par le gouvernement jusqu’au 20 mai 2020, aucun attroupement, aucune activité sportive, n’ont lieu d’être; soit dans les salles ou à l’open air, aucune tenue d’une quelconque assise tant au niveau des clubs que celui des ligues. Une mesure que les Marocains sont appelés à respecter strictement pour endiguer l’avancée de la pandémie causée par le Covid-19. L’Etat a demandé à tous ses rouages de faire en sorte que ces mesures sanitaires doivent être observées dans la stricte rigueur.

Profiter de cette période « creuse »

Cependant, certaines institutions se sont inscrites dans ces mesures sans, toutefois, rester les bras croisés. Ce temps d’inactivité, le Comité Provisoire mis en place par l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, va fructifier cette période « creuse » pour tenter d’établir un plan d’urgence pour une discipline qui a souffert le martyre trois années durant. Des querelles intestines, jusqu’à l’opposition des intérêts des uns et des autres, en passant par les rapports d’audit accablants pour l’équipe qui gérait le quotidien de la FRMBB et les problèmes structurels, c’est le basket qui en a fait les frais. Le Comité Provisoire a accompli un pas important en s’attaquant aux statuts qui ne sont plus de mise et qui ne servent, pratiquement, plus la première discipline née dans une Université, l’assainissement de la situation financière, la consolidation de la coopération avec la FIBA Afrique et la FIBA monde.

Plan de développement

Pour rester dans les chantiers de la refonte des textes, rappelons que sur les 55 Fédérations, reconnues par le ministère de la Jeunesse et des Sports, seule le basket a réussi à tenir ses AGO de ses clubs ligues. Ces dernières se sont acquittées de leur devoir électif via des AGO comme Rabat-Kénitra, Draâ-Tafilelt, Fès-Meknès, Oriental, Marrakech-Tensift. Le Comité Provisoire a fait mieux en élaborant un plan de développement 2020-2030 qui sera remis au nouveau bureau élu. Ce sont les équipes nationales qui seront au coeur de ce plan.

Après toutes ces tentatives de sauvegarde du basket, le ministère de la Jeunesse et des Sports doit rester aux côtés du nouveau bureau pour une prise en main rationnelle et la mise en place d’une Direction Technique Nationale placée pour une durée équivalente à une olympiade avec une stratégie globale de ce sport des intellos.

Mohamed MELLOUK

  


Dans la même rubrique :
< >