Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

L'Olympique Lyon surprend le Manchester City (3/1) : Un match intense et prolifique !


Rédigé par A. KITABRI le Dimanche 16 Août 2020



Une première !

En demi-finale de la LDC européenne, il y aura deux fois, deux clubs Français. C'est une première dans les annales de cette prestigieuse compétition.

Les Français fanfarons
 
Les Français n'en reviennent pas. C'est incroyable. Leur fierté frôle le sentiment des grandeurs tellement ils sont jubilatoires. Les commentaires français d’après le match ont été proches de la démesure.

Même Mbappé, l'attaquant du PSG, qui fait partie du dernier carré a ironisé à ce sujet, après la qualification des Lyonnais. Le championnat français étant souvent qualifié d’une compétition européenne de seconde degré, le terme méprisant utilisé est « ligue de paysans » (en anglais Farmers league), Mbappé a tweeté en anglais "Farmers league" accompagné d’un émoticône moqueur empli d’ironie. Une manière de dire que le championnat français n'est pas un championnat de seconde zone.

L’OL en outsider !
 
Sûrement les Lyonnais au vue de la puissance étalée par les Mancuniens face au Réal en 8ème étaient arrivés en costume d'outsider laissant le costume de favori à leur adversaire.

Guardiola, méfiant !
 
Ce n'était pas l'avis de Guardiola qui, se méfiant de l'OL, a chamboulé même son système alignant une défense axiale de 3 joueurs, 4 médians et 3 attaquants avec un De Bruyne très haut derrière Sterling et Jésus.

L'OL plus entreprenant en 1MT !
 
Cela n’a pas suffi face aux coéquipiers de l'excellent Houssem Aouar.
Les Lyonnais n'ont pas tremblé. Ils ont même fait trembler voire tomber les grands favoris.

Les buts !
 
Tout est parti d’un long ballon de Marçal pour Ekambi, repris par Garcia vers Cornet qui a bien suivi pour marquer le premier but (24ème). De Bruyne a égalisé sur un bon service de Sterling. Dès lors, tout était à refaire pour les Lyonnais qui ont vécu des moments bien stressants. Le tournant du match a été l’occasion ratée lamentablement par Sterling renvoyant le ballon loin au-dessus de la transversale alors que le gardien lyonnais Lopez était bel et bien battu... Juste après ce ratage qui a fait agenouiller Guardiola par terre la main autour de la tête, Dembélé entré en jeu allait donner l’avantage au club français en profitant d’un mauvais alignement de la défense de City. Le même joueur a repris le ballon mal repoussé par le gardien mancunien, Ederson, pour mettre KO les joueurs du City à trois minutes de la fin.
 
 Un OL collectif et solidaire !
 
L'OL a maîtrisé avec brio le jeu. Il a confirmé son résultat face à la Juv. Son emblématique président Jean Michel Aulas, tout ravi de l'exploit et revanchard après une fin de saison compliquée en Ligue 1, n 'a pas caché sa satisfaction : "C’est merveilleux, on a un groupe qui a su se transcender et se regrouper... On vit des moments fantastiques... C'est un exploit mais aussi une sorte de résonnance par rapport à ce qu'on a vécu ces derniers mois... Brave à Rudi qui a su dans l’ombre rester l’instigateur de cette culture de la gagne...".
Il faut le reconnaître. L’OL a été plus que convainquant. L’équipe a fait preuve d’un bel esprit collectif, le coaching a été une réussite, une haute maîtrise tactique, des joueurs se donnant à fond, les Lyonnais ont le droit de savourer leur prestation et leur qualification.  Seront-ils en mesure d'ajouter à leur tableau de chasse le Bayern. Ce sera très compliqué. Ils vivent des moments d'exceptionnels ils ont le droit de rêver. C'est la magie du football !
 
Le tournant du match !
 
Le City n’a pas démérité. Les Mancuniens ont d 'abord perdu par ce qu'ils n'ont pas marqué au bon moment. Le bon moment c’était l’occasion ratée par Sterling... le football se joue à de petits détails parfois, des détails qui renversent tout le match. Il faut être opportuniste. Les Mancuniens ne l’étaient pas. Les Lyonnais l'étaient !
 
Man City : La faille défensive !
 
Au cours de la première période, les Mancuniens avaient du mal à développer leur jeu faute d’espace. En deuxième mi-temps, ils ont été mieux. Ils ont mis les Lyonnais sous pression. Ils ont amélioré leurs offensives mais le gardien d’en-face était vigilant. Mais des erreurs défensives ont été payées cash.
 
Man City, l'insuffisance européenne !
 
Pour les Mancuniens, les années passent mais les résultats sont les mêmes. C'est normal qu’ils soient déçus.
 
L’OL, l'Européen !
 
Une énième fois l’OL se hisse au rang des grands clubs européens. Lors des compétitions européennes, le club se métamorphose, se sublime, tient bon, bouscule les grands. Il vient de le prouver encore une fois d'une manière convaincante. Se débarrasser de deux grands du continent ne peut pas être dû au hasard.