Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

High-Tech : TikTok reste aux Etats-Unis


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Lundi 21 Septembre 2020

Après avoir interdit l’application chinoise aux Etats Unis, Donald Trump semble temporiser et accepte un accord d’achat de 20% du capital de l’entreprise chinoise



High-Tech : TikTok reste aux Etats-Unis
Le feuilleton du bras de fer entre l’application chinoise TikTock et l’Administration américaine continue, mais semble trouver un dénouement positif. Après plusieurs menaces d’interdiction du sol américain sous prétexte de menace contre la sécurité nationale, le président américain Donald Trump semble tempérer ses ardeurs en acceptant un nouvel accord de la ByteDance, entreprise mère de TikTok.

L’application continue d’être téléchargée aux USA

ByteDance a confirmé avoir préparé un projet impliquant Oracle en tant que partenaire technologique aux Etats-Unis et Walmart en tant que partenaire commercial. L’accord prévoit aussi que les deux entreprises américaines puissent acheter jusqu’à 20 % de parts dans TikTok avant une future entrée en Bourse. 

« Nous sommes heureux que la proposition de TikTok, Oracle et Walmart résolve les problèmes de sécurité soulevés par l’Administration américaine et règle les questions concernant l’avenir de TikTok aux Etats-Unis », a indiqué une porte-parole de l’application. De son côté, le président Donald Trump a déclaré que : « J’ai donné mon approbation à l’accord. S’ils le concrétisent, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ça ira aussi ».

En revanche, l’entrée en Bourse peut répartir le capital de TikTok à 53% pour des entreprises américaines et à 36% pour les groupes chinois, selon le Wall Street Journal. 

En vertu de cet accord, l’application sera installée définitivement aux Etats-Unis en créant plus de 25.000 emplois, les entreprises américaines impliquées devront donner une donation d’environ 5 milliards de dollars pour « l’éducation des jeunes américains », a affirmé le président américain.

Un bras de fer très tendu 

L’Administration américaine avait décidé de bannir l’application TikTok qui compte plus de 100 millions d’utilisateurs aux EtatsUnis, pour motif d’espionnage. Donald Trump avait accordé à ByteDance un délai jusqu’au 20 septembre pour céder les activités de l’application à une entreprise américaine. 

La Chine a aussitôt réagi avec véhémence à « l’intimidation » des Etats-Unis, en menaçant de recourir aux mesures nécessaires « pour protéger résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises ». 

Le nouvel accord présenté samedi par TikTok semble réduire la tension actuelle. Il doit pourtant encore être finalisé par les sociétés et approuvé par un comité de sécurité nationale du gouvernement américain, a précisé le département du Trésor.

Anass MACHLOUKH

  


Dans la même rubrique :
< >