Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Gazoduc Maroc-Nigeria: L'Australien Worley chargé de réaliser l’étude de conception préliminaire


Rédigé par S.M le Mardi 26 Avril 2022

La réalisation de l’étude d’ingénierie et de conception préliminaire du projet du gazoduc Maroc-Nigéria (NMGP), qui s'étale sur 7.000 km, a été octroyée à la société d’ingénierie australienne Worley, a indiqué la société dans un communiqué publié ce mardi.



Gazoduc Maroc-Nigeria: L'Australien Worley chargé de réaliser l’étude de conception préliminaire

La société australienne a annoncé avoir décroché auprès des autorités marocaines et nigérianes le contrat de réalisation de l’étude d’ingénierie et de conception préliminaire (FEED) pour le projet de pipeline de plus de 7.000 km qui doit relier le Maroc au Nigéria.  “Nous avons obtenu un contrat pour fournir les principaux services de conception technique initiale (FEED Phase II) pour le projet de gazoduc Nigéria-Maroc (NMGP). L'étude d'ingénierie progresse conformément à la planification initiale du projet”, a souligné dans un communiqué.

Le gazoduc, promu par l'Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) du Maroc et la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) du Nigeria, a rappelé la même source, traversera 11 pays d'Afrique de l'Ouest et s'étendra en Europe, précisant qu’il sera le plus long pipeline offshore au monde et le deuxième plus long au total.

Outre cela, le projet de gazoduc contribuera à stimuler les industries et les économies locales en fournissant une source d'énergie fiable et durable, soutiendra également le développement industriel et créera des opportunités d'emploi, a-t-il révélé, faisant savoir que “la réalisation de ce projet nécessite une expertise du monde entier”. Une raison pour laquelle l'ensemble des services FEED sera géré par l’unité Intecsea BV, qui se charge du conseil en ingénierie offshore à La Haye.

L’équipe de Worley, basée à Londres, s’occupera, en effet, de l'évaluation d'impact environnemental et social (EIES) et des études d'acquisition de terres (LAS). “Le projet sera également soutenu par notre réseau de bureaux en Afrique et notre équipe mondiale de livraison intégrée à Hyderabad, en Inde”, a souligné la société, précisant que “nos bureaux au Royaume-Uni et à Madrid définiront le potentiel d'utilisation des ressources énergétiques renouvelables pour alimenter le pipeline et réduire l'empreinte carbone du projet”.

« Faire partie d'un projet qui non seulement vise la durabilité, mais contribue également à stimuler l'économie régionale et soutient le développement des communautés locales est une opportunité incroyable », a déclaré Ping Liu, directeur général d'Intecsea BV.

“Le NMGP est un projet qui reflète notre objectif de créer un monde plus durable, a-t-il fait remarqué, ajoutant que “nous sommes impatients de travailler avec l'ONHYM et la NNPC”.