Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Fès-Meknès : Vers la création de 1700 entreprises en milieu rural


Rédigé par Hassan BENMAHMOUD le Lundi 27 Décembre 2021



1700 entreprises générant plus de 17.000 emplois directs et indirects au profit des jeunes dans le monde rural et une généralisation de la couverture sociale, synonyme de stabilisation des ménages et d’ouverture de nouveaux horizons pour cette jeunesse.

La déclinaison de la stratégie « Génération Green 2020-2030 » basée sur le développement humain et qui vise à contribuer à l’émergence d’une classe moyenne agricole au niveau de la région Fès-Meknès se traduit par la création de 600 coopératives agricoles et l’implication effective de plus de 4000 agriculteurs dans des projets d’agrégation.

L’objectif affiché est de créer 1700 entreprises générant plus de 17.000 emplois directs et indirects au profit des jeunes dans le monde rural avec une généralisation de la couverture sociale synonyme de stabilisation des ménages et d’ouverture de nouveaux horizons pour cette jeunesse. C’est un projet ambitieux pour une région qui mise sur le secteur agricole pour améliorer son attractivité et le niveau de son développement.

La particularité de ce projet est justement de mettre l’élément humain au cœur de ses préoccupations en visant un saut qualitatif et technologique à travers des actions spécifiques de restructuration des filières, des chaines de distribution, d’innovation et de préservation des ressources. En effet, le secteur primaire est un levier économique essentiel pour la région Fès-Meknès avec une contribution de 21,1 % au PIB régional. Elle est actuellement la première en termes de production en matière d’arboriculture fruitières et de cultures maraichères avec respectivement 80% et 50% de la production nationale.

Des performances dues à la diversité du climat et du milieu naturel, à la présence de ressources hydriques suffisantes et à la fertilité des sols. Elle est classée au 2ème rang en termes de contribution au PIB agricole national. Ces performances sont atteintes grâce notamment à la diversité du climat et du milieu naturel, à la fertilité des sols.

Malgré l’annulation du SIAM (Salon International de l’Agriculture au Maroc), événement très important contribuant au rayonnement de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire tant sur le plan régional qu’auprès de partenaires continentaux et internationaux, en raison du contexte sanitaire et des mesures prises pour endiguer la pandémie, la majorité des agriculteurs ont misé sur la digitalisation pour rendre leur activité plus rentable, durable, en contrôlant une grande part des marchés.



Hassan BENMAHMOUD