Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Entre psychose et approvisionnement, le marché tient le coup


Rédigé par Hajar LEBABI et Kenza AZIOUZI le Jeudi 19 Mars 2020

En pleine psychose, le consommateur marocain se sent menacé et s’approvisionne doublement. Pas de panique, personne ne mourra de faim.



Entre psychose et approvisionnement, le marché tient le coup
Alors que plusieurs rayons ont été vidés dans les supermarchés et que certains produits alimentaires agricoles ont connu un mouvement inhabituel d’écoulement ces derniers jours, les marchés connaissent et connaîtront un ravitaillement régulier et le réapprovisionnement sera assuré. Toute la filière agroalimentaire se mobilise et se dit prête à amortir le choc.

 

Psychose quand tu nous tiens

Des files d’attente sans fin, des rayons vides, des caddies remplis de pâtes et de papier toilette pour tenir  des semaines, voire des mois...les Marocains semblent avoir peur du manque. Un parfum de psychose monte dans les supermarchés, où les rayons de certains aliments non périssables, comme les pâtes ou l’huile, étaient plus vides que d’habitude, il y a quelques jours.

Aujourd’hui, tous les produits sont disponibles dans les rayons et dans les marchés, et cela continuera de l’être si les citoyens ne se ruent pas dans les supermarchés en vue de stocker les produits.

Cette situation exceptionnelle oblige tous les acteurs de la filière agroalimentaire à attester de leur engagement.

Un effondrement de la chaîne d’approvisionnement ou une pénurie généralisée sont pratiquement impossibles, a déclaré le département de l’Agriculture et de la Pêche maritime, sur un ton rassuré.

 

Un approvisionnement assuré

Malgré la psychose ayant conduit à un écoulement rapide de certaines denrées alimentaires agricoles et de la pêche au niveau de quelques marchés et points de vente, le ravitaillement des marchés sera assuré de manière régulière. Le réapprovisionnement sera garanti grâce aux disponibilités suffisantes dont bénéficie le Maroc ainsi qu’à la continuité de la production agricole et de la pêche qui ne subira aucune rupture. Les produits importés ne connaîtront aucune perturbation. Il est également à signaler que l’approvisionnement en produits importés ne connaît aucune perturbation étant donné que les flux de marchandises se poursuivent normalement à l’import comme à l’export.

 

Les produits maraîchers disponibles

 Pour certains produits ayant connu un écoulement particulièrement rapide lors des derniers jours par crainte d’une éventuelle pénurie, à savoir l’oignon, la pomme de terre et la tomate, il est à noter que le consommateur marocain pourra continuer à s’en approvisionner régulièrement et en quantités suffisantes sans nulle crainte de discontinuité sur les marchés.

En effet, le marché sera continuellement approvisionné en produits maraîchers tout au long de l’année. Pour la tomate, les pommes de terre et l’oignon, en particulier, les besoins du pays sont largement satisfaits par la production en cours et les quantités disponibles en stock (oignon et pomme de terre).

Durant la période courant jusqu’ à juin, l’approvisionnement sera assuré par les stocks actuels et par la production des cultures en place dans plusieurs périmètres. Les volumes des productions prévisionnelles qui seront disponibles durant cette période s’élèvent à 352.000 T pour la tomate, 910.000 T pour la pomme de terre et 412.000 T pour l’oignon (principalement vert). Ces volumes disponibles sont largement suffisants pour subvenir aux besoins nationaux, y compris pendant le mois de Ramadan.

Pour la période de juillet-décembre, les besoins seront couverts largement par la production des cultures installées au printemps et en été dans les périmètres irrigués. Les volumes des productions prévisionnelles qui seront disponibles durant cette période s’élèvent à 540.000 T pour la tomate, 1 million de T pour la pomme de terre et 520.000 T pour l’oignon.

Hajar LEBABIet Kenza AZIOUZI