Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Energies renouvelables/Tendrara : Sound Energy annonce de nouvelles opportunités


Rédigé par Hiba Chaker le Jeudi 14 Avril 2022

La première phase de développement du projet gazier du site de Tendrara Sound Energy PLC au Maroc connait un net développement, a annoncé la société, tout en annonçant l’identification de nouvelles opportunités de forage.



La société énergétique cotée à Londres a souligné qu’elle prévoyait d’achever l’ingénierie préliminaire et la préparation du site de Tendrara au cours des six prochains mois, avec le concours de la société Italfluid, avant de commencer les travaux de fondation. « La sélection d’entreprises d’ingénierie pour l’assurance des flux, les flowlines et l’ingénierie du propriétaire est en cours d’achèvement », a annoncé Sound Energy.
« Le contrat attribué par Sound Energy à Petroleum Equipment Supply Engineering Company pour entreprendre l’inspection programmée et l’entretien de routine des assemblages des arbres et des têtes de puits sur TE-6 et TE-7, les puits pour fournir le gaz brut à l’installation mLNG, avec une planification pour l’inspection et l’entretien », ajoute le communiqué de l’opérateur. S’agissant de la seconde phase du projet, le président exécutif Graham Lyon a affirmé : “la société a fait des progrès significatifs dans les discussions de financement, avec un fort intérêt de la part des fournisseurs de services internationaux et des banques marocaines”.
 
Le Planning prévisionnel
 
Sound Energy présente, par ailleurs, les étapes suivantes prévues au cours des 6 prochains mois :
 – Achèvement des améliorations de la route d’accès au site ;
– Placement des commandes d’achat et exécution de l’assurance des flux, des lignes de flux et des périmètres d’ingénierie des propriétaires ;
– Exécution de l’inspection et de l’entretien des têtes de puits TE6 et TE-7 ;
 – Lancement du processus d’approvisionnement de la Flowline et des équipements associés ;
D’ailleurs, Italfluid s’engage à : * Terminer l’ingénierie préliminaire et faire progresser la conception détaillée * Passer les commandes d’achat restantes pour l’équipement/les colis et les vracs
* Terminer la préparation du site et commencer les travaux de génie civil (fondations).
 
De nouveaux potentiels fourages à Tendrara
 
Par ailleurs, Sound Energy a annoncé qu’elle a identifié de nouvelles opportunités potentielles de forage à court terme dans le réservoir de gaz Trias Argilo-Gréseux Inférieur ( » TAGI « ). Les cibles potentielles comprennent le prospect d’exploration ‘M5’ situé sur les permis d’Anoual, ainsi que le potentiel des structures précédemment forées sur les permis du Grand Tendrara, SBK-1 et TE4. SBK-1 et TE-4, forés respectivement en 2000 et 2006. « Le SBK-1 a fait circuler du gaz à la surface lors des tests en 2000 à un taux maximal de 4,41 mmscf/j après l’acidification, mais n’a pas été testé avec une stimulation mécanique. La stimulation mécanique s’est avérée être une technologie clé pour débloquer commercialement le potentiel du réservoir de gaz TAGI dans l’accumulation de gaz TE-5
Par conséquent, la Société estime que cela offre un potentiel de déblocage commercial ailleurs dans le bassin », explique Sound Energy dans son communiqué. La Société attend de fournir d’autres mises à jour sur ces opportunités de forage à court terme au fur et à mesure que l’évaluation et la planification progressent.
 
In fine, dans son communiqué, Sound Energy rappelle qu’elle est engagée depuis 2020 dans une démarche d’évaluation des opportunités dans le secteur des énergies renouvelables. Une ambition qui semble se concrétiser puisque l’entreprise annonce, aujourd’hui, être « en pourparlers avec un certain nombre d’agriculteurs marocains de taille industrielle à proximité des permis d’exploration de la société à Sidi Mokhtar, afin d’évaluer la fourniture de 4,3 MW d’électricité solaire”. « Suite à l’achèvement d’une étude de faisabilité Sound Energy prévoit, maintenant, de poursuivre les discussions avec les agriculteurs afin de finaliser un ou plusieurs contrats d’approvisionnement en électricité. (..) En parallèle, la Société étudie les alternatives de financement ».