Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Doukkala : Résultats concluants dans la lutte contre la cochenille ravageuse de cactus


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Mardi 16 Février 2021

Quelque huit variétés de cactus ont été développées et identifiées pour reconstituer les vergers de cactus décimés par la cochenille.



Doukkala : Résultats concluants dans la lutte contre  la cochenille ravageuse de cactus
C’est ce qui ressort de la recherche agricole en matière de lutte contre cet insecte ravageur, indique le ministère de l’Agriculture. En effet, à partir des 4 hectares de base établis à Zemamra, un parc à bois a été établi sur 20 ha à la station Khmis Metouh de l’Office régional de mise en valeur agricole du Doukkala (ORMVAD), relève une source du département de tutelle. 

Lesdites variétés de cactus sont résistantes à la cochenille et inscrites au catalogue officiel des variétés végétales. Il s’agit des variétés Marjana, Belara, Karama, Ghalia, Angad, Cherratia, Akria et Melk Zhar, fait-on savoir des mêmes sources, précisant que les plantations des dizaines de milliers de plantules de cactus multipliées en sachets ont été produites et servies à l’établissement de plateformes pour ce matériel (parcelles de duplication des 8 variétés). Les plantations commenceront dès le printemps 2021 dans le cadre de l’agriculture solidaire, rapporte une autre source responsable auprès de l’ORMVA des Doukkala, ajoutant que les parcs à bois établis sont l’objet d’une certification de l’ONSSA et serviront à produire les plantules pour accompagner la relance de la filière par le ministère dans le cadre de la nouvelle Stratégie agricole « Génération Green ».

L’objectif est de reconstituer les vergers de cactus décimés par la cochenille et l’extension de la culture au niveau de plusieurs régions du Royaume.

Par ailleurs, les efforts de recherche continuent de s’intensifier pour la sélection d’autres variétés résistantes et pour mettre au point des méthodes de contrôle chimique de ce fléau, fait remarquer le communiqué, ajoutant qu’une production scientifique a été développée et diffusée dans le cadre de séminaires et de publications scientifiques et techniques, alors que des formations scientifiques et techniques de cadres et techniciens ont été organisées.

D’un autre côté, grâce au soutien financier et l’encadrement technique du ministère et l’adhésion des agriculteurs à la politique de plantation du cactus, les superficies plantées s’élèveront à 170.000 ha avant la fin du Plan Maroc Vert, relèvent les mêmes sources. Plusieurs unités de conditionnement et de transformation de cactus ont été construites et équipées pour valoriser les produits et les sous-produits de cactus (consommation humaine du fruit frais, transformation alimentaire, aliments de bétail, et produits cosmétiques et thérapeutiques divers). 

« Le développement de cette filière a généré aux populations rurales d’importants revenus allant de 10.000 DH à 20.000 DH par hectare, notamment dans les régions au potentiel agricole limité où la culture du cactus s’adapte, résiste aux aléas climatiques et nécessite de faibles intrants », concluent-on les mêmes sources.

Mohamed LOKHNATI